«Hercule», superhéros de l'Antiquité

CINEMA Avec ses pouvoirs et son passé compliqué, Hercule est un authentique superhéros...  

Caroline Vié
— 
Dwayne Johnson et Brett Ratner sur le tournage d'Hercule
Dwayne Johnson et Brett Ratner sur le tournage d'Hercule — Paramount Pictures

Fils de Jupiter et d’une mortelle, Hercule avait tout pour connaître un destin exceptionnel. «C'est l’un des premiers superhéros de l’histoire de l’humanité, lance calmement l'ancien catcheur Dawyne Johnson. Il a tenu à mettre «son côté humain» en avant dans cette adaptation très libre de la légende. Retour sur les ingrédients originaux de ce film signé par Brett Ratner.

Un bon roman graphique

Pour dévoiler la personnalité du héros et insister sur ses failles, Brett Ratner et Dwayne Johnson ont pensé aux films de superhéros plus qu'à la mythologie greco-romaine. «Les spectateurs ont envie de divertissements, explique Johnson mais aussi de se sentir proches des personnages par certains côtés».

Afin de donner sa saveur particulière à leur version, Ratner et Johnson se sont appuyés sur le roman graphique «Hercule: les guerres thraces». Ce comics écrit par Steve Moore et illustré par Admira Wijaya en 2008 puise son inspiration dans la mythologie tout en permettant à Hercule de côtoyer des héros de son époque (1200 avant Jésus-Christ) qu'il n'est pas supposé avoir rencontrés dans la légende.

S'entourer d'une belle bande

Si Dwayne Johnson est la star du film, il a aussi tenu à être bien entouré. «Il me semblait intéressant de ne pas traiter Hercule comme un éternel solitaire. Il ne parvient à vivre pleinement son destin que parce qu’il a des compagnons pour l’aider. Cela me semblait important de faire passer ce message dans notre société individualiste», dit-il.

Rufus Sewell, Aksel Hennie (Headhunters, 2011), Ian McShane et Ingrid Bolso Berdal se sont joints à l’aventure. Autolycos, Tydée, Atalante ou Ampharios existent dans la mythologie, mais ils ne rencontrent Hercule que dans la version de ses aventures imaginée par Moore. Mégara, incarnée par la top-model Irina Shaink, a, en revanche bien été la première épouse du héros.

Vrai héros ou demi-dieu?

Le réalisateur et l’acteur ont tenu à conserver un certain mystère autour d’Hercule. «Possède-t-il des pouvoirs magiques ou est-il animé par la seule force de son esprit? Ce sera à chacun de se faire son opinion à la fin de la projection. Je crois que c’est cette ambiguïté qui fait qu’Hercule nourrit nos rêves depuis l’Antiquité», dit Dawyne Johnson.

Le comédien sait de quoi il parle: il est si bien entré dans la peau du héros qu’il tombait évanoui à chaque prise lorsqu’il devait se libérer des vraies chaînes avec lesquelles il avait tenu à être attaché! «A chaque fois que je le ramassais par terre, je croyais qu'il était mort et que j'allais devoir m'expliquer avec ses fans», avoue Brett Ratner.

Hercule, star de cinéma

Hercule a inspiré d’autres réalisateurs que Brett Ratner et connu d’autres incarnations que Dwayne Johnson. 20 Minutes présente les plus célèbres d’entre eux…

1958

Le bodybuilder Steve Reeves devient l’une des incarnations les plus connues d’Hercule dans Les travaux d’Hercule de Pietro Francisci.

1962

Reg Park trouve l’un de ses plus beaux rôles dans le fort recommandable Hercule contre les vampires d’un maître du fantastique transalpin: Mario Bava.

1969

C’est Arnold Schwarzenegger himself qui s’y colle dans son premier rôle au cinéma pour le fort rigolo Hercule à New York de Arthur Allan Seidelman.

1983

Lou Ferrigno, un autre monsieur muscle connu pour son rôle de Hulk à la télévision, devient le héros dans Les aventures d’Hercule, série B réjouissante de Luigi Cozzi.

1997

Les studios Disney signent une version animée des aventures du demi-dieu. Ron Clements et Don Musker (Aladdin, 1992) en signent la réalisation.