Et si «Les Gardiens de la galaxie» était la meilleure adaptation Marvel?

CINEMA «Les Gardiens de la galaxie» est une véritable réussite et l’un des meilleurs blockbusters de l’été…

Caroline Vié

— 

Les gardiens de la galaxie
Les gardiens de la galaxie — Disney France

Les Marvel studios créent la (bonne) surprise avec Les gardiens de la Galaxie. Cette adaptation d’une histoire de superhéros losers flamboyants est une véritable réussite, peut-être la meilleure d’une filmographie qui s’étoffe au fil des années…

Des Avengers pour rire

Seuls les grands fans de comics sont familiers avec la petite bande des Gardiens: hors-la-loi, homme-arbre et rongeur géant sont les seuls remparts pour protéger l’univers d’un grand méchant qui guigne une arme de destruction massive! Cette joyeuse équipe de bras, branches et pattes cassés fait le job avec un entrain et un sens de l’humour décapants qui changent agréablement des précédentes adaptations des BD. Le producteur Kevin Feige a compris au bon moment qu’il fallait changer de ton en offrant cette version foldingue des Avengers et en profite pour offrir une ode à la culture populaire à la bande-son pop.

De surprises à chaque coin de galaxie

Les gardiens de la Galaxie est un vrai plaisir de geek assumé à 100 %. Il serait bien dommage de lever le voile sur les surprises dont fourmillent ces aventures mais il y a du beau linge qui traîne dans cet univers dirigé de la main fort efficace de James Gunn, le réalisateur de Super (2010) qui s’est fait les dents sur des séries Z avant d’être débauché par l’équipe Marvel. Allez on en dit juste une: c’est le rocker métalleux Rob Zombie qui fait la voix de l’un des vaisseaux spatiaux dans la version orginale qu’on ne saurait trop recommander pour profiter des prestations vocales de Vin Diesel et Bradley Cooper.

Sérieux s’abstenir…

James Gunn y va à fond les rockets en auteur complet d’un film dont il est le co-scénariste. Zoe Saldana, passée du bleu au vert depuis Avatar (James Cameron, 2009) et Chris Pratt en aventurier charismatique complètent une distribution qui donne des envies de suite. On s’éclate vraiment, notamment pendant une séquence finale démontrant que le réalisateur touche aussi sa bille dans le domaine de l’action. Dans une galaxie où les blockbusters se ressemblent un peu trop, ce joyeux délire fait l’effet d’une supernova réjouissante à explorer en famille. Dernier petit conseil: ne pas partir avant le générique de fin est une bonne idée…