Zach Braff doit «Le rôle de ma vie» aux internautes

CINEMA Le réalisateur de «Garden State» signe un nouveau petit bijou financé par les internautes...

Caroline Vié

— 

Le rôle de ma vie
Le rôle de ma vie — Wild Bunch

Vous souvenez-vous de Zach Braff? L’acteur, découvert en interne dans la série médicale «Scrubs» au début des années 2000, a fait ensuite des débuts remarqués comme réalisateur avec Garden State (2004). Depuis, silence radio… Cela valait la peine d’attendre car le voici de retour avec Le rôle de ma vie, comédie tendre sur une famille foldingue financée grâce au site de crowdfunding «Kickstarter».

Dix ans pour garder le contrôle

Pas facile de réaliser des films indépendants dans l’Amérique d’aujourd’hui. Malgré le succès critique et public de son premier long-métrage, Braff a mis près de dix ans à pouvoir produire Le rôle de ma vie. C’est après avoir lui-même participé financièrement à plusieurs projets qu’il a décidé de se jeter à l’eau. «J’avais trouvé des producteurs mais ils me demandaient des sacrifices créatifs, explique-t-il sur le site. J’avais été notamment épaté de voir les internautes se mobiliser pour produire le film tiré de la série «Veronica Mars».

Du petit au grand écran

Il n’a fallu que trois jours à Zach Braff pour trouver les deux millions de dollars fournis par 28.000 personnes. Gageons que ses fans dévoués n’ont pas été déçus par leur investissement. Le rôle de ma vie tient les promesses de Garden State avec un poil de maturité en plus. Autour de lui, attendrissant en papa paumé, l’acteur/réalisateur a réuni des stars du petit écran tels Jim Parsons («The Big Bang Theory») et Donald Faison qui lui donnait la réplique dans «Scrubs» sans oublier Mandy PatinkinHomeland») qui incarne leur père mal en point.

L.A Story

Il a écrit cette histoire avec son frère Adam. Le récit d’un homme enfant trentenaire, acteur raté qui laisse son épouse (formidable Kate Hudson) gérer le quotidien pendant qu’il court les auditions. Tournée intégralement à Los Angeles, cette chronique, qui montre un homme à l’heure de choix décisifs, vibre de l’énergie de la Cité des anges. La patte de Graff, fin mélange de tendresse et d’autodérision, prouve qu’il a grandi en même temps que son personnage. On parie que de nombreux spectateurs auront envie de guêter son prochain projet sur Kickstarter pour participer à l’aventure…