Albert Dupontel va adapter «Au revoir là-haut» au cinéma

PROJET Pierre Lemaitre avait reçu le prix Goncourt 2013 pour ce roman...

20 Minutes avec AFP

— 

Président du jury, Albert Dupontel a réalisé 9 mois fermes
Président du jury, Albert Dupontel a réalisé 9 mois fermes — ADCB Films

Le roman «Au revoir là-haut» de Pierre Lemaitre, prix Goncourt en 2013, va être adapté au cinéma par Albert Dupontel, a indiqué lundi à l'AFP l'auteur de ce best-seller sur les démobilisés de la Grande Guerre.

«J'ai eu plusieurs propositions d'adaptation du roman pour le cinéma et la télévision et c'est celle d'Albert Dupontel qui était la plus séduisante, la plus originale, a expliqué Pierre Lemaitre, confirmant une information de RTL. Le contrat d'écriture est signé et les producteurs sont réunis. Je participerai au scénario au côté d'Albert.»

«Une plus-value artistique»

«C'est un projet très lourd, qui demande un gros budget, comme toutes les reconstitutions historiques. Le film ne sera pas sur les écrans avant deux ou trois ans», a-t-il estimé. L'acteur et réalisateur Albert Dupontel a notamment signé en 2013 la comédie à succès 9 mois ferme, avec Sandrine Kiberlain, César de la meilleure actrice pour ce rôle.

«Avec son univers très spécifique, mais proche de celui du livre, à la fois noir et drôle, Dupontel va faire de cette histoire autre chose, mettre des coups de projecteur sur des endroits pas forcément attendus. Et c'est ça que je trouve intéressant, ce qui m'a guidé: ne pas faire une photocopie filmique du roman mais que l'adaptation apporte une plus-value artistique», a poursuivi l'écrivain, dont le roman «Au revoir là-haut» était la première incursion hors du roman policier.

Pas de date de tournage

«Le démarrage de l'écriture est prévu cet automne. Mon travail sera d'aider Albert Dupontel car je connais la mécanique de l'histoire. Il y aura forcément de grands choix narratifs à faire, beaucoup de changements par rapport au roman», a relevé Pierre Lemaitre, dont le livre va par ailleurs être transposé en bande dessinée.

«Au revoir là-haut» (Albin Michel) est un roman épique qui conjugue veine picaresque et écriture très cinématographique, sur une génération perdue, les démobilisés de la Première guerre mondiale, sacrifiés par une France exsangue après quatre ans d'horreur dans les tranchées.