«Transformers», les chiffres de la gloire

CINEMA Le succès de la saga «Transformers» ne va pas se démentir avec ce quatrième opus...

Caroline Vié

— 

Transformers: l'âge de l'extinction
Transformers: l'âge de l'extinction — Paramount

Avec Transformers: l’âge de l’extinction, Michael Bay est devenu le deuxième réalisateur le plus rentable de l’histoire du cinéma après Steven Spielberg.

2 milliards de recettes

C’est ce qu’a généré le réalisateur depuis Bad Boys (1995), son premier film. Spielberg en a généré 4,1 milliards.

402 millions de dollars

C’est ce qu’a obtenu Transformers: la revanche (2009), deuxième volet de la saga, au box office international.

352 millions de dollars

C’est le résultat qu’a atteint le troisième volet sur toute sa carrière.

175 millions de dollars

C’est ce qu’a récolté le quatrième volet en près de deux semaines d’exploitation (avec notamment de beaux chiffres aux Etats-Unis.

134,5 millions

Le nombre de spectateurs de Transformers: L’âge de l’extinction en Chine, où le film fait un carton.

Entre 245 et 265 millions de dollars

Telles sont les estimations des spécialistes du box-office pour la recette, en fin de carrière américaine, de ce quatrième opus.