Le Petit Robert, chouette ami orthographique du Petit Nicolas

CULTURE Le Petit Robert s'associe avec le Petit Nicolas pour sortir un petit dictionnaire au titre étrange: «Le Robert mini + du Petit Nicolas».

Stéphane Leblanc

— 

Le Robert mini + du Petit Nicolas
Le Robert mini + du Petit Nicolas — Le Robert

Le Petit Robert et le Petit Nicolas, même combat. Et leur association va être «terrible», puisque tous les parents d’écoliers peuvent trouver depuis le 3 juillet en librairie un tout petit dictionnaire bien pratique, Le Robert mini + du Petit Nicolas. Un titre étrange pour un petit ouvrage en édition limitée et à bas prix (7,99 euros), comportant tout de même 55.000 définitions et des milliers d’expressions parfois commentées avec humour par le petit héros de Sempé et Goscinny.

Et vous comment écrivez-vous « appartenir »?

En prologue, Alain Rey, linguiste, lexicographe et maître d’œuvre du Robert, livre cette « chouette » anecdote puisée dans Le Petit Nicolas:

«Quand je suis revenu, papa m’a demandé comment j’écrivais « appartenir »; alors moi je lui ai dit que je l’écrivais avec deux « p », deux « t » et deux « n ». Alors papa a fait un gros soupir et il m’a dit d’aller lui chercher le dictionnaire qui était dans la bibliothèque. Avant de l’apporter à papa, j’ai regardé dans le dictionnaire, mais je n’ai pas trouvé « appartenir ». Peut-être parce que ça s’écrit sans « h ».»

Voilà qui justifie pleinement le parrainage entre un dictionnaire qui n’a de cesse de remettre ses expressions à jour chaque année, et un classique de la littérature enfantine qui peut se démoder, mais aussi se bonifier avec le temps. «Avant, on disait tout le temps: « c’est chouette! », mais maintenant on crie « c’est super! »», rappelle Alain Rey.

Bref, tout cela pour dire que le Robert annonce d’autres chouettes projets avec le Petit Nicolas, notamment pour les plus jeunes. Super!