«Dragon 2» rugit plus fort que le premier volet

CINEMA Ce deuxième volet aux scènes d’action époustouflantes, est encore plus impressionnant que «Dragons»…

Caroline Vié

— 

Dragons 2
Dragons 2 — 20 th Century Fox/Dreamworks

En 2010, Dragons, coréalisé par Dean DeBlois et Chris Sanders, avait provoqué un choc. Le duo de cinéastes de Lilo et Stitch (2002) avait quitté Disney pour offrir l’un de ses meilleurs films à DreamWorks, le studio de Jeffrey Katzenberg. C’est dire si l’attente était importante pour Dragons 2, présenté hors compétition au dernier Festival de Cannes. Dean DeBlois a relevé le défi haut la main. 20 Minutes explique pourquoi cette suite est aussi excitante que le premier volet…

Une histoire constamment surprenante

On a l’impression de retrouver de vieux amis quand on revoit Harold, le Viking amateur de dragons et Krokmou, son fidèle compagnon ailé. Tous deux ont pris un peu de bouteille, l’âge n’ayant fait que renforcer leur amitié. La découverte d’un lieu peuplé de créatures magiques et d’un redoutable seigneur prêt à tout pour les exterminer va mettre leur loyauté à rude épreuve tandis qu’Harold renoue avec un membre de sa famille qu’il croyait disparu…

Des scènes d’action ahurissantes

Un souffle épique remarquable emporte le public dès les premières images. Dean DeBlois n’a pas lésiné sur les poursuites vertigineuses rendues encore plus spectaculaires par la 3D relief. Plus encore que dans le premier film, le spectateur a l’impression de voler à dos de dragon, de fendre les nuages et de croiser toutes sortes de bestioles bizarres donnant à penser que les animateurs ont laissé libre cours à leur imagination. Le seul regret, à la fin du film, est de ne pas pouvoir en adopter un.

Une réflexion sur la loyauté

Si Dean DeBlois confie volontiers être un grand fan de Star Wars, c’est évident dans ce film riche en bouleversement familial. Les enjeux sont devenus plus adultes que ceux du premier volet donnant envie de poursuivre les aventures du duo pour un troisième épisode, en cours de préproduction, que le réalisateur devrait livrer vers 2017. On a vraiment hâte de voir ce que l’avenir réserve à ces héros.

Un plaisir à partager

Dragons 2 fait partie de ces films d’animation conçus pour séduire toutes les tranches d’âge. Les plus jeunes voudront acquérir les (très beaux) jouets et les plus âgés en profiteront pour découvrir l’œuvre de la romancière Cressida Cowell (parue chez Casterman) dont la saga est librement inspirée. Tous trouveront leur bonheur surtout s’ils découvrent le film sur très grand écran. Cette fresque célèbre dignement le vingtième anniversaire du studio DreamWorks, aujourd’hui parvenu à l’apogée de sa gloire avec ce petit bijou vibrant d’intelligence et d’imagination.