Le compositeur français Alexandre Desplat président du jury de la Mostra de cinéma de Venise

CINEMA C'est la première fois qu'un compositeur de musiques de film est choisi pour présider le jury à Venise...

J.M. avec AFP

— 

Alexandre Desplat, le 4 février 2013, à Los Angeles.
Alexandre Desplat, le 4 février 2013, à Los Angeles. — Matt Sayles/AP/SIPA
Le compositeur français de musiques de film Alexandre Desplat sera le président du jury international de la Mostra de cinéma de Venise qui se déroule du 27 août au 6 septembre prochain, ont annoncé lundi les organisateurs. La décision a été prise par le conseil d'administration de la Biennale de Venise sur proposition du directeur du festival de cinéma, Alberto Barbera.

C'est la première fois qu'un compositeur de musiques de film est choisi pour présider le jury à Venise qui décernera le Lion d'or en septembre prochain.

«Alexandre Desplat est non seulement un des grands compositeurs contemporains de musiques de film, mais également un cinéphile passionné. A son extraordinaire sensibilité artistique, s'ajoute une profonde connaissance du cinéma, de son histoire et de son langage», a souligné Alberto Barbera, cité dans le communiqué des organisateurs.

Nominé six fois aux Oscars

Alexandre Desplat a été sélectionné à six reprises pour les Oscars (avec The Queen, Benjamin Button, Le discours du Roi, Argo et Philomena) et a obtenu un Golden Globe, trois César, deux Prix du film européen et un Bafta.

Il a collaboré avec des cinéastes aussi différents et prestigieux que Stephen Frears, Roman Polanski, Terrence Malick, Jacques Audiard, Kathryn Bigelow, George Clooney, Ang Lee, Ben Affleck, Wes Anderson, Matteo Garrone. Récemment, il a conçu la bande originale du remake de Godzilla.

«Le cinéma italien a influencé ma musique»

«C'est un honneur et une responsabilité difficile que de devenir président du jury d'un festival aussi prestigieux. Le cinéma italien a influencé tout autant mon goût que ma musique plus de tout autre et je suis fier de venir (présider) la Mostra un an après Bernardo Bertolucci», a commenté Alexandre Desplat.