«Jersey boys»: Clint Eastwood en musique, un air connu

CINEMA Avec «Jersey Boys», le réalisateur de «Bird» évoque sa passion pour la musique, qui vient juste après celle pour le cinéma...

Caroline Vié

— 

Jersey Boys
Jersey Boys — Warner Bros

Entre Clint Eastwood et la musique, c’est une histoire d’amour. Dans ses jeunes années, il jouait du piano dans des bars. Aujourd'hui, il sort Jersey Boys, l’histoire d’un groupe culte des années 1960. L’acteur-réalisateur a le rythme dans la peau, 20 Minutes vous le démontre ci-dessous.

Il tremble en musique

En 1971, il dirige Un frisson dans la nuit, sa première réalisation où il incarne un animateur de radio persécuté par une fan folle qui veut toujours entendre la même chanson: «Misty» d’Erroll Garner. Cette mélodie envoûtante est un personnage à part entière de ce thriller angoissant.

Il pousse la chansonnette

Dès 1984, il compose et interprète certains titres de Bronco Billy avec le musicien country Merle Hagart. Le résultat, modérément convaincant mais plein de bonne humeur, prouve que ces messieurs avaient la dalle en pente et ne devaient pas consommer que des pains aux raisins et de la limonade au goûter.

Il fait revivre la légende

En 1987, Eastwood signe Bird, biographie du jazzman Charlie Parker qu’il a rencontré à plusieurs reprises. Il révèle Forest Whitaker (qui sera récompensé à Cannes) en rendant hommage à un saxophoniste génial et autodestructeur dans un biopic virtuose.

Il compose des thèmes

Si la partition d’Impitoyable (1992) a été écrite par Lennie Niehaus, son complice depuis Haut les flingues! (1984), Eastwood lui-même a mis la main à la guitare pour composer le magnifique «Claudia’s Theme» qui correspond à merveille l’esprit mortifère de ce western couvert d’Oscars.

Il compose en solo

A partir de Sur la route de Madison (1995), le bon Clint devient compositeur principal puis seul musicien sur Mystic River (2003) et Million Dollar Baby (2004). Il fera ensuite parfois appel à son fils Kyle, devenu un jazzman réputé, pour écrire quelques morceaux avec lui.

 

Il adapte une comédie musicale

Dans Jersey Boys, Clint Eastwood porte à l’écran un succès de la scène racontant l’histoire des Four Seasons, un groupe de quatre musiciens qui connut son heure de gloire dans les années 1960. Il insiste sur les rapports d’amitié et de rivalité unissant les garçons tout en mettant l’accent sur les numéros musicaux. Et c'est très convaincant.

Christopher Walken en roi du music-hall

L'acteur Christopher Walken incarne un mafieux offrant une prestation réjouissante dont il a le secret dans Jersey Boys. Dommage de ne le voir esquisser quelques pas de danse que lors de la magnifique séquence finale du film. Car le comédien est un chanteur et un danseur accompli qui a incarné Elvis Presley sur scène et qui a animé à plusieurs reprises l’émission satirique «Saturday Nigth Live» où il a fait de belles démonstrations de ses talents.