VIDEO. Le Brésil remporte le Cristal du long métrage d'animation au festival d'Annecy

CINEMA Comme en 2013, c'est un film d'animation brésilien qui a remporté le Cristal du long métrage au Festival d'Annecy 2014: «Le garçon et le monde», d'Alê Abreu... 

Stéphane Leblanc

— 

Le Garçon et le monde, Cristal du meilleur long métrage 2014
Le Garçon et le monde, Cristal du meilleur long métrage 2014 — Festival d'Annecy

Comme au foot, il faut compter avec les Brésiliens dans le cinéma d’animation. Avec trois longs métrages en compétition au Festival d’Annecy, le Brésil avait une équipe de rêve cette année. Et le grand vainqueur à l’issue d’une semaine qui a vu défiler 236 films, c’est Le Garçon et le monde, d'Alê Abreu, qui remporte à la fois le Cristal du long métrage et le Cristal du public.

Ce long métrage singulier, avec ses trouvailles visuelles et son crayonné enfantin, raconte l'histoire d'un petit garçon qui tente de retrouver son père parti travailler. Entraîné dans un univers fantasmagorique, il va découvrir les cruelles réalités du monde d'aujourd'hui. «Je dédie cette victoire à mon équipe, au Brésil et à l’Amérique latine», a déclaré le réalisateur à la fin de la cérémonie. Une double victoire sans appel pour ce film qui sortira le 12 octobre, même si on y était préparé.

Bill Plympton remporte le Prix du jury

«C’est une confirmation pour le Brésil, un an après le Cristal attribué à Uma Historia de Amor e Furia, de Luiz Bolognesie, le premier long-métrage brésilien sélectionné en compétition à Annecy», explique le directeur du festival Patrick Eveno. 

«Dès l'étape de la sélection, la montée en puissance de l'animation brésilienne s'est confirmée, renchérit Marcel Jean, le délégué artistique du festival, dans un communiqué. Le double sacre du Garçon et le monde envoie encore un signal fort de la vitalité de cette cinématographie»

Les deux autres longs-métrages primés sont déjà sortis en France: Les Amants électriques, film génialement délirant du vétéran américain Bill Plympton, sur un couple qui s’aime puis se déchire à cause d'un malentendu tout bête, remporte le Prix du jury.

Et L'Ile de Giovanni, du Japonais Mizuho Nishikubo, sur l’amitié entre deux petits garçons dans une île partagée entre le Japon et la Russie en 1945, obtient une Mention du Jury. 

Jacques Prévert au palmarès

Parmi les autres récompenses décernées, le très convoité Cristal du court-métrage revient au film franco-coréen Man on the Chair, de Dahee Jeong.

Le Cristal pour une production télé est remis au court métrage français En sortant de l'école, tant de forêts, adapté du poème de Jacques Prévert par Burcu Sankur et Geoffrey Godet qui sera diffusé le 18 juin à 10h37 dans «Ludo», sur France 3. Tissue Animals (Nepia), du Japonais Fuyu Arai, sur le développement durable appliqué aux forêts, reçoit le Cristal pour un film de commande.

Et c’est The Bigger Picture de la Britannique Daisy Jacobs qui remporte le Cristal du film de fin d'études.

Mots-clés :