Guy Pearce: «J'ai passé le tournage de «The Rover» à manger du sable avec Robert Pattinson»

CINEMA Guy Pearce recherche furieusement sa voiture volée dans ce road-movie virtuose...

Caroline Vié

— 

Guy Pearce et Robert Pattinson dans The Rover
Guy Pearce et Robert Pattinson dans The Rover — Metropolitan

Guy Pearce joue les fous du désert binôme avec Robert Pattinson dans The Rover de David Michôd. Après leur rencontre sur Animal Kingdom (2011), le réalisateur australien lui a offert un rôle d’agité du moteur prêt à tout pour récupérer sa voiture volée dans un univers postapocalyptique. Il a parlé à 20 Minutes de cette expérience unique…

Entretenez-vous un rapport particulier avec les tournages en Australie?

Il ne s’agit pas que du pays où je vis. J’y ai connu des expériences très fortes qui ont beaucoup compté pour moi. Priscilla, folle du désert (Stephan Elliot, 1994) m’a fait connaître internationalement et le western The Proposition (John Hillcoatt, 2005) est l’un de mes plus beaux rôles à ce jour.

Votre rencontre avec David Michôd fait-elle partie de ces expériences?

David possède quelque chose d’exceptionnel pour un réalisateur. Il sait trouver un ton particulier reconnaissable dès les premières images de ses films. C’est difficile à expliquer car cela ne tient parfois qu’à quelques secondes supplémentaires sur un plan qui donne un souffle épique incomparable.

Comment vous êtes vous approprié le personnage de The Rover?

Il m’a fallu d’abord l’apprivoiser. Comprendre qu’il ne restait qu’une coquille vide d’un homme que l’adversité a transformé en bloc insensible. Avec la complicité de David, nous avons rempli ces vides pour que je puisse l’incarner.

C’est ce type d’implications que vous attendez d’un réalisateur?

Je souhaite par-dessous tout qu’il se montre sincère. J’ai vu trop de cinéastes perdus dans leur histoire, qui cherchaient à me faire croire qu’ils contrôlaient la situation alors qu’il semblait évident qu’ils pataugeaient. David offre un vrai travail collaboratif.

Et Robert Pattinson?

J’ai passé le tournage à manger du sable avec lui, ça crée des liens! Plus sérieusement, j’ai été émerveillé par son talent et son sens de l’aventure. Il n’hésite pas à s’enlaidir et à essayer des choses. Il n’est pas qu’une star: il a l’étoffe d’un grand comédien.

Un road-movie chaud comme la braise

David Michôd s'impose comme l'un des nouveaux maîtres du cinéma d'action australien avec The Rover. Ce road-movie merveilleusementphotographié par Natasha Braier est d'une beauté presque douloureuse. Dans des paysages écrasés par le soleil, le duo Guy Pearce/Robert Pattinson sème la mort dans un déferlement de violence aussi esthétique que prenant. Les performances complementaires des comédiens sont aussi pour beaucoup dans la réussite d'un triller à l'atmosphère oppressante.