«Les sœurs Quispe»: quand le Chili s'incarne...

CINEMA L’histoire tragique et véridique de trois sœurs bergères dans le Chili des années 70...

Caroline Vié

— 

Les soeurs Quispe
Les soeurs Quispe — Nour films

Quel beau film que Les sœurs Quispe de Sebastian Sepulveda! Cette chronique entre gaillardement dans la catégorie des œuvres arides par lesquelles il est impératif de se laisser happer pour les apprécier…

La fin d’une époque

Nous sommes en 1974 dans l’Altiplano, une région du Chili particulièrement inhospitalière. Les sœurs Quispe y élèvent leurs chèvres dans un isolement total au milieu des cailloux. Le réalisateur, documentariste réputé, filme leur quotidien. On sentirait presque le fumet des caprins. Mais la dictature de Pinochet met brutalement fin au mode de vie ancestral des bergères d’origine coyas. Les troupeaux doivent être exterminés pour préserver les sols de l’érosion provoquée par les bêtes. De quoi provoquer une véritable tragédie pour ces paysannes qui ne demandaient rien à personne.

Tourné sur place à 4000 mètres d’altitude, ce premier long-métrage inspiré d’une histoire vraie réunit deux grands comédiennes chiliennes Catalina Saavedra (La Nana, 2009) et Francisca Gavilan (Violeta, 2011) ainsi que Dina Quispe, nièce des véritables héroïnes. Il vaut mieux être receptif à un cinéma davantage basé sur la contemplation que sur l’action pour être envouté par ce tableau vivant dont la photographie sublime, signée Inti Briones, a été récompensée au Festival de Venise en 2013. L’effort est largement récompensé par la découverte de ces héroïnes tragiques.