Cannes: John Woo enfin de retour pour «The Crossing», un «Titanic» chinois...

CINEMA John Woo a quitté le tournage de sa fresque historique pour venir en parler à Cannes...

De notre envoyée spéciale à Cannes, Caroline Vié
— 
Le réalisateur chinois John Woo, le 1er septembre 2011 à Venise.
Le réalisateur chinois John Woo, le 1er septembre 2011 à Venise. — Joel Ryan/AP/SIPA

On n'a pas vu de film de John Woo en salles depuis les 3 royaumes sorti en 2008. Enfin remis de sérieux soucis de santé, le réalisasteur de Volte/Face (1999) s'est lancé dans une nouvelle aventure amibitieux: The Crossing. «J'ai retrouvé la forme et il en fait pour diriger tous ces figurants et raconter cette douloureuse aventure humaine», a-t-il confié à 20 Minutes.

Une brochette de grandes stars aiatiques

Fidèle à son style, le cinéaste a vu grand. Cette fresque suivra les épreuves de trois couples sur un ferry qui a coulé en 1949 suite à une collision avec un cargo. Quand on évoque Titanic, le réalisateur rit. «James Cameron ne raconte qu'une histoire d'amour et moi trois !» plaisante-t-il. Devant sa caméra, une belle brochette de stars emblématiques du cinéma asiatique: la chinoise Zhang Ziyi (Tigre et dragon), le japonais Takeshi Kaneshiro (Les trois royaumes) et la coréeene Song Hye-Kyo vue dans The Grandmaster de Wong Kar Wai. «Ils travaillent comme des fous dans des conditions difficiles», reconnait John Woo.


Une fresque pharaonique

John Woo repart dès lundi vers la Chine puis devra passer dix heures en voiture avant de rejoindre son tournage en Mongolie.«J'en ai encore pour un an mais il était important de venir parler du film à Cannes pour montrer que je suis toujours là et en pleine forme». dit-il. On rêve déjà de voir The Crossing en compétition l'an prochain... «Je ne suis pas sûr d'avoir terminé pour cette date car il s'agit d'un tournage très lourd. La scène du naufrage est particulièrement difficile à mettre en boite». Quand le réalisateur dit souhaiter montrer que son cinéma «a une âme», il semble évident que ce film a tous les atouts pour confirmer cette évidence que ses fans défendent depuis des années...

Pendant toute la durée du Festival, retrouvez notre édition numérique spéciale « Cannes », située à la fin de votre journal en cliquant ici 

Si vous êtes sur mobile, cliquez ici