«Timbuktu», Palme d'or annoncée...

CANNES Le film africain est le premier à avoir déclenché l'enthousiasme parmi les festivaliers...

De notre envoyée spéciale à Cannes, Caroline Vié
— 
Abderrhame Sissako
Abderrhame Sissako — Le Pacte

La rumeur enfle sur la Croisette. Timbuktu serait un candidat sérieux pour la Palme d’or. Le film d’Abderrahmane Sissako évoque de façon aussi brillante que pudique la vie d’un village malien ployant sous le joug d’extrémistes religieux. «Comme je ne suis pas médecin mais cinéaste, Cannes est un lieu où je suis heureux de présenter mon film», déclare le réalisateur avec humour.



Savoir changer de ton

Le cinéaste malien explique plus sérieusement. «Je n’aime pas employer le mot «dénonciation», mais je trouve important que me film soit vu par le plus grand nombre de gens en raison du sujet qu’il aborde», dit-il. L’extrêmisme religieux et la violence qu’il engendre, notamment envers les femmes, prend des allures absurdes lors d’un match de football improvisé sans ballon après que le sport a été interdit par les djihadistes. «J’aime les changements de ton car lorsque vous parlez à quelqu’un de façon monocorde, il se lasse et ne vous écoute plus».

Une Palme importante pour l’Afrique

Si Abderrhame Sissako est enchanté d’avoir été entendu et aimé par les cinéphiles, il ne se laisse pas monter la tête. «J’ai déjà des palmes dans mon jardin, sourit-il, mais je reconnais que la Palme d’or serait importante pour moi, certes, mais surtout pour l’Afrique». L’accueil chaleureux du film l’a déjà comblé. «Cannes me donne l’impression de faire partie d’un monde et pas que celui du cinéma, celui de la diversité internationale», conclut-il. Les festivaliers ont fait partie du sien, cruel et tendre, le temps d’une projection qu’ils n’oublieront pas de sitôt…

Pendant toute la durée du Festival, retrouvez notre édition numérique spéciale « Cannes », située à la fin de votre journal en cliquant-ici :  www.20minutes.fr/pdf/download/20140515_FRA#page=25

Si vous êtes sur mobile, cliquez-ici :  http://bit.ly/1jt4Fk5#page=25