Angélique Litzenburger, l'héroïne de Party Girl.
Angélique Litzenburger, l'héroïne de Party Girl. — Pyramide films, Elzévir

CANNES

Cannes: Une «Party Girl» fait vibrer le Festival

Angélique, héroïne de «Party Girl», projeté ce jeudi dans la section Un Certain Regard, a conquis la Croisette par son naturel...  

Pour son ouverture, la section Un certain regard a déniché un petit bijou. Party Girl, co-réalisé par Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis, raconte l'histoire d'Angélique, la mère de ce dernier qui incarne son propre rôle. Comme son personnage du film, cette sexagénaire au regard d'enfant a été danseuse de cabaret. «Ce n'est pas un documentaire sur ma mère, explique Stéphane Theis, mais il y a beaucoup d'éléments tirés de sa vie».

Une forte nature

Angélique a hésité avant d'accepter de devenir cette hôtesse de bar sexagénaire acceptant péniblement de se ranger pour épouser un admirateur. «Je me disais que beaucoup de gens allaient le voir et qu'ils allaient me juger», dit-elle. Elle ne s'attendait pas à ce que le film soit aussi largement distribué, mais cette femme forte a vite accepté l'idée. «J'ai l'impression de vivre un rêve. J'ai peur de me réveiller», avoue-t-elle. Elle a même eu le bonheur de croiser Nicole Kidman. «Elle m'a serré la main et m'a dit que j'étais une belle femme».

Vers une nouvelle carrière

Angélique s'est remise de ses émotions. Elle envisage maintenant de se lancer dans une carrière de comédienne grâce aux opportunités que lui a apportées le film. «Mon fils m'a fait un beau cadeau à un âge de ma vie où je n'en attendais plus et j'ai bien l'intention d'en profiter au maximum», dit-elle. Angélique commence ensuite à signer des autographes en forme de fleur avec le regard émerveillé d'une petite fille qui vient de recevoir sa première poupée...

Pendant toute la durée du Festival, retrouvez notre édition numérique spéciale «Cannes», située à la fin de votre journal en cliquant ici.

Pendant toute la durée du Festival, retrouvez notre édition numérique spéciale « Cannes », située à la fin de votre journal en cliquant ici : www.20minutes.fr/pdf/download/201405

Si vous êtes sur mobile, cliquez  : http://bit.ly/1oOHMN8