«Grace de Monaco»: Nicole Kidman à la grâce de Grace

CINEMA La fresque d'Olivier Dahan sort en salles le jour de sa présentation en ouverture du Festival de Cannes...

Caroline Vié
David Koskas / © 2014 - STONE ANGELS

Avec Grace de Monaco, Olivier Dahan remplit le cahier des charges qu'on fixe à ce genre de film. 20 Minutes revient sur les points forts et les défauts de sa fresque...

Nicole Kidman est impériale…

Personne n'aurait pu incarner Grace avec autant de grâce. Nicole Kidman a un port de reine, une classe absolue, et une beauté glaciale digne de son modèle. On n’imagine personne capable de jouer ce rôle mieux qu’elle face à Tim Roth/Rainier…

On en prend plein la vue…

Couloirs du palais ou décors extérieurs: Monaco flamboie. Le dépaysement est total donnant l’impression d’évoluer dans un conte de fées.

On se laisse prendre dans les intrigues de palais…

Il se passe des choses sur le Rocher! Histoires politiques (la France veut faire payer des impôts à Monaco) et complots de couloirs (Grace n’a pas que des amis) menacent la princesse.

Il faut s’intéresser…

C’est le point noir du film. Il est indispensable de se munir de son âme de midinette pour se passionner pour les épreuves qui peuvent sembler bien insignifiante pour qui aurait souhaité un contenu moins superficiel.