«Welcome to New York»: L'affiche du film sur l'affaire DSK dévoilée

CULTURE Le film d’Abel Ferrara sur l’affaire DSK sortira directement en VOD ce 17 mai…

A.L.

— 

Jacqueline Bisset et Gérard Depardieu sur le tournage du film d'Abel Ferrara, vendredi 3 mai 2013 à New York.
Jacqueline Bisset et Gérard Depardieu sur le tournage du film d'Abel Ferrara, vendredi 3 mai 2013 à New York. —

Gérard Depardieu de dos, menottes aux poignets, ébloui par les flashs des photographes. Voilà l’affiche provoc' qu'a choisi le film d’Abel Ferrara consacré à l’affaire DSK. Elle avait en fait déjà fait parler d’elle en mai dernier au Festival de Cannes -où un premier montage avait été montré au marché du film, en même temps qu’une première bande annonce- mais dans une version provisoire.

S’ajoute désormais sur l'affiche la phrase «Vous savez qui je suis?», alors que le synopsis du film est formulé ainsi: «Devereaux est un homme puissant. Un homme qui manipule au quotidien des milliards de dollars. Un homme qui contrôle la destinée économique des nations. Un homme gouverné par un irrépressible et vorace appétit sexuel. Un homme qui rêve de sauver le monde et qui ne peut se sauver lui-même. Un homme terrifié. Un homme perdu. Regardez-le tomber».

Une sortie en VOD le 17 mai

L’affiche est dévoilée alors que la date du 17 mai (en plein Festival de Cannes) vient d’être annoncée par les producteurs Vincent Maraval et Brahim Chioua pour la sortie VOD. Le 17 avril dernier, à l’annonce de la sélection officielle du Festival de Cannes, Abel Ferrara espérait voir son film présenté sur la Croisette. Dans la foulée de sa non sélection, les producteurs avaient annoncé que le film allait sortir uniquement sur Internet, en téléchargement, pour 7 euros, mais pas en salles.

Gérard Depardieu y joue le rôle de l’ex-patron du FMI et Jacqueline Bisset celui d'Anne Sinclair. Le film est divisé en deux parties: la première partie relate l’affaire judiciaire, se fondant sur les documents officiels, la seconde est plus fictionnelle, et se déroule dans l’intimité du couple dans leur appartement de Tribeca, à New York.