Tout savoir sur «Timbuktu» d'Abderrahmane Sissako

CANNES «Timbuktu» représente l'Afrique au Festival de Cannes...

De notre envoyée spéciale à Cannes, Caroline Vié

— 

Le Pacte, 2014.

Le mauritanien Abderrahmane Sissako est l’un des réalisateurs africains qui s’est imposé sur la scène internationale. Timbuktu est son cinquième long-métrage.

Si le film m'était conté…

Un couple de paysans vit non loin de Tombouctou avec sa fille de douze ans. Ils ignorent qu’en ville, les djihadistes font régner la terreur. Lorsque le père tue accidentellement un voisin, la famille va découvrir l’horreur de ce qui se déroule près d’eux. Le réalisateur s’est inspiré de faits qui ont défrayé la chronique internationale en 2012, la lapidation de deux jeunes gens assassinés parce qu’ils n’étaient pas mariés.

Si sa sélection  m'était expliquée…

C’est le seul long-métrage qui représente l’Afrique dans les dix-huit films sélectionnés. Le réalisateur de Bamako, présenté hors compétition en 2006, est un habitué du festival. Il y a également présenté Octobre (1993) et En attendant le bonheur (2002). Il a également été membre du jury en 2007.

Si on m'avait dit ça ...

Le film est aussi connu sous le sous-titre Le chagrin des oiseaux. Il a été tourné à Tombouctou et à l'est de la Mauritanie, dans un village situé près de la frontière malienne.

Si 20 Minutes était juré…

Timbuktu a déclenché une tempête d’émotions sur la Croisette. Drôle parfois, bouleversant souvent, cette chronique pudique évoque l'horreur avec une grande sensiblité et un sens de la poésie remarquable. Le réalisateur évite le manichéisme pour filmer ses héros à hauteur d'homme. Le film devrait toucher particulièrement Jane Campion par son thème. Un grand réalisateur d’un continent peu représenté ne saurait repartir bredouille. Surtout quand il évoque un sujet aussi grave que l’intolérance et l’extrémisme religieux

Pendant toute la durée du Festival, retrouvez notre édition numérique spéciale « Cannes », située à la fin de votre journal en cliquant-ici :  www.20minutes.fr/pdf/download/20140515_FRA#page=25

Si vous êtes sur mobile, cliquez-ici :  http://bit.ly/1jt4Fk5#page=25