Affaire Bryan Singer: «J’étais un morceau de viande pour eux»

FAITS DIVERS L'homme qui accuse le réalisateur de viols sur mineur a donné une conférence de presse...

Benjamin Chapon
— 
Conférence de presse de Michael Egan qui accuse le réalisateur Bryan Singer de viol sur mineur, à Los Angeles le 17 avril 2014
Conférence de presse de Michael Egan qui accuse le réalisateur Bryan Singer de viol sur mineur, à Los Angeles le 17 avril 2014 — Damian Dovarganes/AP/SIPA

L’homme qui accuse le réalisateur Bryan Singer de viols sur mineur a tenu une conférence de presse jeudi à Los Angeles lors de laquelle il a décrit les nuits de «cauchemar» lors desquelles il aurait été «violé à plusieurs reprises par Singer et d’autres hommes (...), pendant deux ans.»

Le réalisateur de plusieurs films de la saga X-Men a déjà fait savoir par son porte-parole qu’il niait ses accusations «atroces», «diffamatoires» et «sans fondement».

Le «détecteur à gay»

Le plaignant, Michael F. Egan III, qui avait entre 15 et 17 ans au moment des faits supposés, entre 1999 et 2000, est allé plus loin dans ses accusations: «J’étais comme un morceau de viande pour ses hommes. Ils ont considéré que j’étais consentant parce que l’un d’eux, Michael Alig, prétendait avoir un «détecteur à gay» et qu’il savait que j’aimais ça malgré tout.»

Accompagné de son avocat Jeff Herman, il a également accusé Bryan Singer et d’autres hommes de l’avoir forcé à prendre de la cocaïne et de l’avoir «emmené dans des fêtes sordides» où il devait accomplir «des choses humiliantes». Les participants à ces fêtes auraient plusieurs fois «joué à noyer» le jeune homme.

«J’ai connu l’enfer»

Sobre depuis onze mois, Michael F. Egan III a raconté être devenu alcoolique après les faits: «Je suis un survivant. J’ai connu l’enfer. Ils me disaient qu’ils contrôlaient Hollywood et que s’ils voulaient m’éliminer, ils m’élimineraient. Ce n’était que menaces après menaces et encore des menaces.»

Marty Singer, l’avocat du réalisateur, a répété qu’il est «évident que cette plainte arrive au moment où Bryan Singer va sortir un film pour attirer l’attention sur un mensonge absurde».