Pierre-Yves Cardinal est très méchant dans «Tom à la ferme»

CINEMA Il y incarne un jeune homme homophobe et violent...

Caroline Vié

— 

Pierre-Yves Cardinal dans Tom à la ferme
Pierre-Yves Cardinal dans Tom à la ferme — MK2

Quand on rencontre Pierre-Yves Cardinal, il est difficile de reconnaître en ce barbu brun et chaleureux le sadique homophobe qui malmène le héros de Tom à la ferme. Xavier Dolan se dirige face à lui dans le rôle-titre de ce thriller glaçant, prix de la critique à la Mostra de Venise 2013, où un jeune citadin se rend à l’enterrement de son amant avant de tomber sous la coupe du frère aîné de ce dernier.

Sur un air de tango

C’est en répétant un tango pour l’une des scènes clefs du film que Dolan et Cardinal ont commencé à étudier les rapports entre leurs personnages, le premier dans la peau d’un rat des villes gay et sophistiqué, le second dans celle d’un rat des champs frustre et brutal. «Il m’aurait été trop facile de jouer ce rôle sans nuance, comme celui d’un monstre ordinaire. Xavier et moi étions d’accord pour éviter tout manichéisme même si son comportement est inexcusable» dit Cardinal qui livre une composition impeccable de pervers jouant avec sa proie.

Un processus de collaboration

Le réalisateur des Amours imaginaires (2010) et de Laurence Anyways (2012) a eu coup de foudre pour la pièce de Michel Marc Bouchard (éditée en France chez Théatrales Eds) qu’il a transformée en film esthétique et dérangeant. «Ce rôle difficile était un beau cadeau car Xavier a cela de remarquable qu’il peut être très précis dans sa direction d’acteur tout en acceptant les suggestions de ses collaborateurs», dit Cardinal. Il a pu en juger une deuxième fois sur Mommy, le nouveau film du cinéaste qu’on espère découvrir au prochain Festival de Cannes.