Les réalisateurs de «La reine des neiges» savourent leur triomphe

DVD Jennifer Lee et Chris Buck sont aux anges devant le triomphe de «La reine des neiges», qui vient de sortir en DVD et en Blu-Ray...

De notre envoyée spéciale à Los Angeles, Caroline Vié

— 

Olaf dans la Reine des neige
Olaf dans la Reine des neige — Walt Disney Pictures

Avec ses deux Oscars, son Golden Globe et son 1,072 milliard de dollars de recette, La reine des neiges n’est pas qu’un triomphe. Le film de Jennifer Lee et Chris Buck est devenu le plus grands succès d’animation de tous les temps. «Je suis sonné», avoue Chris Buck qui a reçu 20 Minutes aux studios Disney à Burbank. Sa coréalisatrice et lui nous ont donné quelques clés pour expliquer ce succès…

Pas de prince mais des femmes fortes

Le duo n’osait espérer un tel plébiscite international. «Nous savions que nous courions un risque en racontant l’histoire de deux sœurs plutôt que de nous concentrer sur la quête d’un prince charmant», explique Jennifer Lee. Les héroïnes ne se contentent pas de l’idée d’un beau mariage: ce sont des femmes fortes et résolues. «Le modèle de la princesse potiche a fait son temps, explique Chris Buck. Filles et garçons d’aujourd’hui ne se reconnaissent plus dans ces archétypes».

Tout pour la musique…

Le bonhomme de neige Olaf et le renne Swen ont aussi marqué les spectateurs. «Je n’en reviens pas du nombre de gamins que je croise avec une peluche d’Olaf dans les bras», dit Buck. La bande-son, dans la grande tradition des films musicaux Disney, a achevé de faire le job. «Des chansons comme «Libérée, délivrée», que l’on retient dès la première écoute, ont attiré le public dans les salles», se félicite Jennifer Lee. Avec le duo de musiciens Robert Lopez et Kristen Anderson-Lopez, ils envisagent maintenant de monter une version de La reine des neiges sur une scène de Broadway. (Disney; DVD, 20 euros, Blu-Ray, 25 euros, Combo DVD-Blu-Ray, 30 euros)