Shailene Woodley impose son jeune talent dans «Divergente»

CINEMA A 22 ans, Shailene Woodley n'est pas une débutante, mais c'est la première fois qu'elle joue un premier rôle dans «Divergente», fable de science-fiction très réussie...

Caroline Vié
— 
Divergente
Divergente — SND

Le nom de Shailene Woodley est encore peu connu mais cette belle plante de 22 printemps ne devrait pas tarder à être aussi réputée que Kristen Stewart (Twilight) et Jennifer Lawrence (Hunger Games). Elle tient le rôle principal de Divergente, premier volet d'une trilogie de science-fiction écrite par Veronica Roth (éditions Nathan). «J'ai craqué pour cette héroïne parce qu'elle se trouve à un moment où elle doit faire des choix décisifs qui influeront sur sa vie entière. C'est quelque chose qui parle à une fille de mon âge», dit -elle.

Deux films formateurs

Divergente est le premier rôle en vedette de Shailene Woodley, mais les cinéphiles ont pu la découvrir dans The Descendants (2012) d'Alexander Payne où elle donne la réplique à George Clooney. «Cette expérience à la fois excitante et exigeante m'a confirmé que le métier d'actrice était ma grande passion». Sa performance d'ado alcoolique dans The Spectacular Now (2013) confirme son talent. «C'était un rôle douloureux, mais il était important d'aborder ce sujet tabou», dit-elle.

Surmonter l'angoisse

La voici maintenant tout aussi crédible dans la peau de Tris, une fille pas tout à fait comme les autres. Dans une société futuriste divisée en castes, elle découvre rapidement qu'elle possède un don d'indépendance redoutable. «J'ai eu des moments d'angoisse à l'idée d'incarner ce rôle très physique dans une production bien plus luxueuse que mes films précédents mais ma curiosité l'a emporté sur ma crainte», se souvient la comédienne qui a effectué de nombreuses cascades elle-même.

En toute franchise

Sauter d'un train en marche ou faire le coup de poing avec ses partenaires n'effraye plus Shailene Woodley. «Nous étions tous logés à la même enseigne et il y avait une légère atmosphère de colonie de vacances studieuse dans la façon dont Neil Burger nous dirigeait», dit-elle. Le succès américain de ce premeir volet laisse bien présager de la mise en chantier des deux suites. «J'en serai ravie car je me suis attaché à mon personnage de rebelle», confie-t-elle. Le spectateur aussi...