Russell Crowe, à l’affiche de «Noé» prochainement, est allé à Rome pour voir le pape

CINÉMA Il l’avait interpelé en février sur Twitter pour l’inviter à regarder le long-métrage…

A.G. avec AFP
— 
Russell Crowe à Sydney en Australie, le 22 septembre 2012.
Russell Crowe à Sydney en Australie, le 22 septembre 2012. — Mark Evans/Newspix /REX/SIPA

L'acteur néo-zélandais Russell Crowe, le Gladiator de Ridley Scott, a assisté ce mercredi à l'audience générale du pape place Saint-Pierre à Rome, une ville «où on (le) traite comme le fils prodigue» depuis son rôle du général Maximus, s'est-il réjoui.

De Moscou, où il présentait mardi son prochain film, Noé de Darren Aronofsky dans lequel il interprète le personnage biblique, l'acteur de presque 50 ans a écrit sur son compte Twitter: «Ma prochaine ville est l'une des favorites depuis toujours. Une cité où l'on me traite comme le fils prodigue».

Des «twitpics» dans la foule

Présent parmi la foule mercredi matin place Saint-Pierre pour assister à l'audience générale du pape, «un privilège», Russell Crowe a remercié François pour sa «bénédiction».

«Ciao Roma, toute mon affection, mon amour pour ta lumière éternelle augmente encore et toujours», a-t-il tweeté, avant de poster quelques photos entouré de prêtres et de religieuses présents, comme lui, place Saint-Pierre.

 

Selon les médias italiens, le studio Paramount, produisant Noé, souhaitait que le film soit montré à François et qu'une audience privée soit accordée à Russell Crowe. Le mois dernier, l’acteur avait déjà interpelé le pape François à plusieurs reprises sur Twitter pour l’inviter à voir le film. Interrogé, le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi, a dit ne pas être au courant de ces requêtes.

Noé, dans lequel jouent également Emma Watson, Anthony Hopkins et Jennifer Connelly, sortira aux Etats-Unis le 28 mars et en France le 9 avril. Plusieurs pays arabes ont d'ores et déjà fait savoir que le film ne sortirait pas sur leurs écrans, car il allait «à l'encontre des enseignements de l'Islam».