Les réactions à la mort d'Alain Resnais se multiplient sur la toile

Stéphane Leblanc

— 

Capture d'écran

L’annonce de la mort d’Alain Resnais, samedi soir à Paris, a suscité une vague d’hommages sur les réseaux sociaux... 

Gilles Jacob, qui présidera cette année son dernier Festival de Cannes du Festival, espère des funérailles nationales pour Alain Resnais, «comme l'Italie à Fellini». Puis le président cannois de suivre son idée en appelant la future maire de Paris à rebaptiser rapidement une rue du nom du cinéaste disparu…


Thierry Frémaux, son adjoint à Cannes, a enchainé les hommages cinéphiles,  citant l’hommage de Billy Wilder à la mot de Lubitsch: «No more Resnais, mais surtout "No more films of Resnais"», avant de poster le même message, en français cette fois, sur la page Facebook du festival.


Le critique de cinéma Christophe Carrière a joliment réagi sur Twitter: «Se lever et apprendre qu'Alain Resnais est mort... On a beau connaître la chanson, ça va être dur d'aimer, boire et chanter aujourd'hui. » Anne Sinclair espère un hommage au cinéaste lors des Oscars, ce dimanche: « Alain Resnais mort juste avant les Oscars: un très grand cinéaste qui mériterait un bel hommage ce soir ! #tristesse » Tristesse également pour Roselyne Bachelot, ministre reconvertie animatrice sur D8 : «Grande tristesse à l'annonce de la mort d'un géant du cinéma français Alain Resnais»...

Le journaliste Michel Pascal publie un portrait du dessinateur Floc'h


L’attaché de presse Jérôme Jouneaux a souligné qu’ «Alain Resnais était né à Vannes (Morbihan) où le ciel est actuellement tout gris». Tandis que pour la productrice Sylvie Pialat, «Resnais nous laisse mais avec quel joli programme «Aimer, boire et chanter»!  Enfin, le présentateur de télévision Bruno Masure s'est essayé à l'ironie «#Lemondeestmalfait Alain Resnais aurait pu apprendre à Dany Boon à faire de la mise en scène et travailler ses scénars ... #Dommage».