«La vie d'Adèle»: Deux entreprises brésiliennes refusent de produire le film en DVD

CINÉMA Le contenu du long-métrage est pointé du doigt…

avec AFP

— 

Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux dans La vie d'Adèle
Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux dans La vie d'Adèle — Wild Bunch, 2013.

Deux entreprises brésiliennes ont refusé de produire en DVD le film La vie d'Adèle qui raconte une histoire d'amour homosexuel, en raison d'un «problème de contenu».

La vie d'Adèle conte l'histoire d'amour entre deux jeunes femmes avec des scènes de sexe explicite et est à l'origine d'une polémique qui a conduit les deux entreprises, Sonopress et SONY DADC, à refuser la réalisation des copies de l'oeuvre notamment en DVD blu-ray. Le film mis en scène par le réalisateur franco-tunisien Abdellatif Kechiche, salué par la critique, a reçu la Palme d'or au festival de Cannes en 2013.

«Une question de préjugé» 

«Je ne comprends vraiment pas ce qui se passe et quelles sont les véritables justifications de ces deux entreprises», a déclaré à l'AFP Jean-Thomas Bernardini, président de Imovision, distributeur du film au Brésil. «Le Brésil est un pays libre, le carnaval en est la preuve. Pour moi, c'est une question de préjugé», a-t-il ajouté sans parler ouvertement d'homophobie. Après avoir essuyé ces refus, Imovision a conclu un accord avec une petite entreprise qui a accepté de faire les copies à la condition que son nom n'apparaisse sur la jaquette, selon M. Bernardini.