Russell Crowe interpelle le pape sur Twitter et l’invite à regarder son prochain film, «Noé»

CINÉMA La prière de l’acteur sera-t-elle exaucée?...

A.G.

— 

Russell Crowe à Cannes le 12 mai pour l'ouverture du festival.
Russell Crowe à Cannes le 12 mai pour l'ouverture du festival. — J-P PELISSIER/REUTERS

«Cher Saint-Père. Voulez-vous voir le film Noé, de Darren Aronofsky? Je suis sûr que vous allez le trouver fascinant.» L’acteur Russell Crowe ne manque pas de culot. Car c’est en ces termes, et sur Twitter, qu’il s’est adressé le week-end dernier au Pape François.

 

Une manière étonnante de faire la promotion du blockbuster inspiré de la Bible, qui sortira dans les salles françaises le 9 avril. Quelques heures plus tard, le réalisateur du film Darren Aronofsky s’était mis à tweeter à son tour: «Quelle merveilleuse idée Russell Crowe! J’adorerais le présenter à sa Sainteté.»

 

Silence radio du côté de sa Sainteté. Mais Russell Crowe ne baisse pas les bras. Dans la nuit de mardi à mercredi, l’acteur oscarisé pour son rôle dans Gladiator est revenu à la charge sur le réseau social: «Cher Saint-Père @Pontifex, rien ne me ferait plus plaisir que de venir vous faire visionner le film de @DarrenAronofsky».

 

Hollywood cherche à s’attirer les bonnes grâces du Pape François de peur que Noé suscite une polémique semblable à celle qui avait touché La passion du Christ avant même que le film ne sorte en salles.

Noé affiche une brochette de stars (Russell Crowe est entouré d’Emma Watson et d’Anthony Hopkins) et donne la part belle aux effets spéciaux. Mais lors de projections auprès de communautés juives et chrétiennes américaines à l’automne 2013, le film a été jugé un peu sombre et trop original. Selon The Hollywood Reporter, les croyants ont trouvé que l’histoire était trop éloignée de la Bible à leur goût.