Dany Boon joue les grands malades dans Supercondriaque

CINEMA Dany Boon et Kad Merad sont les héros d'une comédie d'aventures riche en rebondissements...

Caroline Vié
— 
Dany Boon dans Supercondriaque
Dany Boon dans Supercondriaque — Pathé

Dany Boon et Kad Merad, les joyeux complices de Bienvenue chez les Ch’tis, se retrouvent pour Supercondriaque, une comédie d’aventure où un malade imaginaire entraîne son médecin dans des aventures aussi loufoques que dangereuses. Le comique s’est confié à 20 minutes

Etes-vous vraiment aussi hypocondriaque que le héros du film ?

Disons que j’ai de bonnes bases, mais que j’ai un peu forcé le trait. Il est vrai que j’adore les pharmacies et que les examens médicaux me rassurent. Je pense que c’est un phénomène que tout le monde peut comprendre car, maintenant, grâce à Internet, les patients débarquent chez leur docteur avec un diagnostic trouvé sur la Toile.

Comment vous dirigez-vous en tant qu’acteur ?

Je travaille tellement mon scénario avant le tournage que je connais toutes les répliques par cœur y compris celles des autres acteurs ! Je sais donc parfaitement ce que je vais faire devant la caméra. Là, j’ai souhaité apporter davantage de gags visuels plus proches de mes prestations sur scène. Je n'oublie pas que c'est de là que je viens.

Et vos retrouvailles avec Kad Merad ?

Dès le premier jour où nous nous sommes donné la réplique sur le plateau, j'ai été sidéré de voir à quel point nous fonctionnons bien ensemble. Six ans après les Ch'tis, nous sommes toujours aussi complices. Kad a une tendresse et une humantité incroyables pour composer son personnage. Il m'émeut tout le temps.

Comment votre vrai médecin a-t-il pris le film ?

Il l'a beaucoup aimé et cela d'autant plus que je lui avais réservé un petit rôle. On le voit dans une scène de café où Kad Merad, à bout de patience, me casse la figure !

Le film vous a-t-il guéri de votre hypocondrie ?

Pas vraiment, mais je m'améliore. Je prends un grand plaisir à rire et à faire rire de mes névroses et autres faiblesses ce qui m'aide à les combattre. C'est pour cela que je me suis longtemps moqué de mes oreilles parce que cela correspondait à un vrai complexe...
Vous avez déjà un autre film sur le feu ?

Je vais réaliser une comédie baptisée The Ambassadors aux Etats-Unis. Ce sera pour cet hiver. En attendant, je me prépare à aller en Chine où je suis très apprécié. Je suis très excité à l'idée de découvrir ce pays que je connais pas...