«Nymphomaniac - Volume 2» plus radical que le volume 1

CINEMA Avec ce film choc, Lars von Trier va plus loin dans son exploration de la sexualité féminine...

Caroline Vié

— 

Les films du Losange, 2014.

Attention les yeux : Lars von Trier a sérieusement dopé le volume 2 du diptyque «Nymphomaniac». Le second volet est interdit aux moins de 16 ans alors que le premier ne l'est qu'aux moins de douze printemps.  Charlotte Gainsbourg y prend la place de la jeune Stacy Martin dans cette suite d’aventures sexuelles plutôt corsées. Après être penchée sur le canapé et sous la férule de Jamie Bell (ex-Billy Elliot qui a bien grandi), l’héroïne monnaye ses talents et se déniche une disciple douée, prête à prendre sa place à la vitesse de l’éclair.

Radicalement vôtre

Le réalisateur de Melancholia n’y va pas avec le dos de la cravache et confronte son héroïne à toutes sortes de pratiques plus ou moins déviantes avec un humour féroce. La radicalité de ses choix esthétiques et la violence des scènes de fessées peuvent faire grincer les dents de spectateurs sensibles. Il est aussi tout à fait possible de pendre du plaisir à se laisser emporter au pays de la sexualité féminine par un grand cinéaste en pleine possession de son talent provocateur.


Nymphomaniac Volume 2 - Bande Annonce par AficiaInfo