Golden Globes: «12 Years a Slave» plus fort que «Gravity», le triplé pour «American Hustle», «La Vie d'Adèle» bredouille

CINEMA Les deux films sortent le 22 janvier et le 5 février en France...

P.B.
— 
Le réalisateur Steve McQueen, le 12 janvier 2014, alors que «12 Years of Slave» a remporté le Golden Globe du meilleur film dramatique.
Le réalisateur Steve McQueen, le 12 janvier 2014, alors que «12 Years of Slave» a remporté le Golden Globe du meilleur film dramatique. — D.FISCHER/AP/SIPA

Les jeux étaient ouverts, le palmarès est varié. Dimanche soir, à Los Angeles, aucun film n'a tout raflé aux Golden Globes. C'est finalement 12 Years a Slave et American Hustle (American Bluff en VF) qui repartent avec les trophées convoités de meilleurs films, en drame et comédie.

Dans le duel dramatique au sommet, l'adaptation des mémoires de Solomon Northup, homme libre réduit en esclavage pendant douze ans, a donc dominé le spectacle ébouriffant de Gravity. Alfonso Cuarón se console toutefois avec le Golden Globe du meilleur réalisateur.

Côté comédie, la victoire d'American Hustle est complétée par celles d'Amy Adams (meilleure actrice) et de Jennifer Lawrence (second rôle). Au scénario, c'est Spike Jonze qui s'impose pour la cyber rom-com Her.

Leo DiCaprio, Cate Blanchett et Matthew McConaughey au sommet

Ça faisait presque 10 ans qu'il n'avait rien gagné. Leonardo DiCaprio a séduit par ses excès dans le Loup de Wall Street (comédie). Les performance aussi physiques que dramatiques de Matthew McConaughey (meilleur acteur) et de Jared Leto (second rôle) dans Dallas Buyers Club ont, elles, séduit la Hollywood Foreign Press Association. Chez les femmes, la reine dramatique s'appelle Cate Blanchett, avec une performance névrosée épatante dans le dernier Woody Allen, Blue Jasmine.

Malgré un statut de favori, La Vie d'Adèle repart bredouille: c'est le film italien La Grande Bellezza qui décroche avec le Golden Globe du meilleur film étranger. Frozen (La Reine des neiges), enfin, complète le palmarès côté animation.