«Tomboy» crée la polémique dans les écoles

Anne Demoulin

— 

Jeanne Disson et  Zoé Héran dans «Tomboy» de Céline Sciamma.
Jeanne Disson et  Zoé Héran dans «Tomboy» de Céline Sciamma. — Pyramide Distribution

Une des rares occasions de parler de la question du genre et de l’homosexualité à l’école et au collège. Ainsi, le film Tomboy de Céline Sciamma, qui raconte l’histoire d’une fillette qui se prend pour un garçon, est intégré dans les programmes Ecole et cinéma, et aussi Collège au cinéma, deux dispositifs soutenus par le ministère de l'Education nationale et par le CNC. Sa diffusion en classe ne fait pas l’unanimité et fait l'objet d'une pétition pour l’interdire, ont alerté nos confrères du Monde.

Le film, vu par 46.800 élèves du CE2 au CM2 depuis septembre 2012, est au centre d’une polémique lancée par Citizengo, une fondation espagnole qui se décrit comme une communauté de citoyens qui repose sur une «conception chrétienne de la personne et de l'ordre social». Citizengo a lancé une pétition signée désormais par 18.587 personnes.

79% des enseignants parisiens jugent le film «très intéressant»

«L'objectif affiché dans le cahier des charges du dispositif Ecole et cinéma de “favoriser la formation du jugement, du goût et de la sensibilité” ressemble plutôt, dans les faits, à du prosélytisme en faveur de l'idéologie du genre. (...) Or l'école n'est pas et ne doit pas être un lieu de diffusion de l'idéologie du genre auprès des élèves», dénonce la pétition.

Il n'est pour le moment pas question de retirer le film de la sélection du programme Ecole et cinéma. Le film est, en revanche, jugé «très intéressant» par 79% des enseignants parisiens ayant vu le long-métrage.