«Nymphomaniac - Volume 1»: Une exploration de la sexualité féminine

CINEMA «Nymphomaniac - Volume 1» n'a rien d'un film érotique. Lars Von Trier y fait montre d'une grande délicatesse pour évoquer la sexualité féminine...

Caroline Vié
— 
Le Pacte, 2013.

Quiconque s’attend à découvrir un film pornographique en allant voir Nymphomaniac - Volume 1 s’expose à une déception sévère. Plus subtile que provocatrice, cette œuvre brillante n’a rien de sensuellement excitant. Il s’agit d’un film d’auteur aux frontières du cinéma expérimental : en bref, de ce que l'on pouvait antendre d'un long-métrage de Lars von Trier.

La vie sexuée de Joe

Quand un homme solitaire (Stellan Skarsgard) recueille Joe, une femme battue (Charlotte Gainsbourg), elle refuse de voir un médecin mais lui raconte sa vie de nymphomane autoproclamée. La charmante Joe (dont la version plus jeune est incarnée par la sublime Stacy Martin)  aime le sexe pour le pouvoir qu’il lui donne sur les hommes. Elle le pratique souvent, presque consciencieusement persuadée que l’amour est une chose nuisible jusqu’au jour où, comme de bien entendu, elle tombe sous le charme de son jeune patron (Shia LaBeouf) ce qui va changer sa vision comme ses sensations.

Plus désespéré que porno

Contrairement à ce les bandes annonces et les affiches laissaient imaginer, Nymphomaniac Volume 1 n’a rien de pornographique. On y voit plus d’images de pêche à la mouche et de fourchettes que de sexe en érections ! Lars von Trier y parle de la sexualité féminine de façon sensible témoignant même d’un certain sens de l’humour dans les réactions d’un Stellan Skarsgard impassible devant les récits de l’héroïne. Des jeux d’enfants aux émois d'adultes, cette dernière tente vainement de réconcilier corps et esprit à la recherche d’un plaisir inaccessible. Comme toujours chez le réalisateur d’Antichrist et Melancholia, le désespoir n’est  jamais bien loin. Il faudra attendre la sortie du Volume 2 le 29 janvier pour savoir s'il aura raison de Joe... On a vraiment hâte !

 



Nymphomaniac (2013) Appetizer - Chapter 1... par Eklecty-City