«El limpiador», du Pérou aux Oscars

CINEMA C'est du Pérou que vient «El limpiador», premier film étrange et fascinant...

Caroline Vié

— 

Bobine Film, 2013

Quel film étrange et fascinant qu’El Limpiador d’Adrian Saba ! Le «Nettoyeur» qui donne son titre à ce premier long-métrage est chargé de faire le ménage dans une ville dont la population a été décimée par une épidémie. Sa rencontre avec un orphelin va changer sa vie.

En route pour les Oscars

La quête de ces deux solitaires pour retrouver le père de l’enfant est filmée sans pathos par un jeune cinéaste péruvien fort prometteur. Saba laisse le temps au temps pour que se développe leur attachement réciproque. L’ombre de la mort plane sur ces héros perdus au cœur de la ville de Lima, d’une beauté fantomatique après avoir été totalement désertée. A 22 ans, Adrian Saba a trouvé un style personnel à la fois minimaliste et basé sur un sens de l’absurde du meilleur aloi. En sa personne, le cinéma péruvien a trouvé un porte-parole de grande qualité. Après avoir été couvert de prix dans de nombreux festivals, El Limpiador et son réalisateur ont  été chargés de représenter le Pérou aux Oscars.