Anne Golon, indomptable auteur d'Angélique

CINEMA La sortie d'«Angélique», film médiocre d'Ariel Zeitoun, permet au moins de redécouvrir l'oeuvre d'Anne Golon, romancière qui créa cette héroïne indémodable...

Caroline Vié

— 

Nadine Goloubinoff, 2013.

Bien des gens ont oublié qu’avant de devenir une héroïne de cinéma, Angélique a vu le jour dans les livres d'Anne Golon, romancière âgée de  91 printemps. La sortie du film d’Ariel Zeitoun, dont elle approuve l'adaptation bien qu'elle n'a pas participé au scénario, est une bonne occasion pour redécouvrir l’œuvre de celle qui lui a donné vie à la fin des années 50. «En France, j’ai dû cosigner les livres avec mon époux Serge car, à l’époque, il était impensable qu’une femme puisse écrire seule un roman historique».

Un auteur assassiné

C’est aujourd’hui sous son seul nom qu’Anne Golon ressort son œuvre, corrigée et révisée aux éditions de L’Archipel. «J’ai été un auteur assassiné», dit-elle. Dépossédé des ses droits par son précédent éditeur qui ne lui versait que des miettes et modifiait ses textes sans son accord, elle a bataillé pendant douze ans pour obtenir que justice lui soit rendue. «Je devais faire parfois appel au Secours Catholique pour nourrir mes quatre enfants car nous n’avions pas un sou», explique cette femme forte. Anne Golon croit Angélique oubliée après la parution du dernier roman en 1985. C’est sur la Toile qu’elle découvre que les livres sont toujours aussi populaires dans le monde entier! «Internet m’a sauvée », dit-elle.

Une héroïne résolument moderne

Cette aventurière aux amours tumultueuses et au caractère bien trempé, ancêtre d’héroïne comme Lara Croft, est née de l’envie de la romancière de montrer un personnage de femme libre. «Cette liberté a fait peur à certains mais je crois que c’est elle qui a permis la rencontre d’Angélique avec la public», dit-elle. Aujourd’hui, Anne Golon travaille sur une suite mais le monde actuel la déroute. «Quand je vois à quel point l’obscurantisme a encore droit de cité à notre époque, je me dis que mes livres n’ont servi à rien! Les choses n’ont pas vraiment évolué depuis les années 60 quand je me battais pour faire paraître mon premier roman !» Le nouveau film devrait remettre à la place qu’elle mérite cette romancière talentueuse injustement méconnue. Il est plus que temps de relire les Angélique...

 

Angélique, star de cinéma

C’est en 1964 que Bernard Borderie réalise  avec Michèle Mercier dans le rôle-titre. Quatre autres films suivront jusqu’en 1968 «Je trouve ses adaptations misogynes, mais je les aime davantage depuis que je touche mes droits», plaisante Anne Golon. Elle trouve la nouvelle version d’Ariel Zeitoun plus proche de ses livres. « Nora Arnezeder est une Angélique épatante et Ariel Zeitoun a compris l’esprit de mes romans», estime la romancière ravie. On a le droit de ne pas être tout à fait de son avis.