Peter Jackson:«Le dragon est un Hannibal Lecter à écailles»

CINEMA C’est toujours le sourire aux lèvres et les pieds nus que Peter Jackson a reçu 20 Minutes dans un grand hôtel de Berlin après l’avant-première du «Hobbit – la désolation de Smaug ».

Caroline Vié

— 

Courtesy of Warner. Bros Pictures

Peter Jackson était très détendu pour répondre aux questions de 20 Minutes sur le deuxième épisode du Hobbit.

Quel a été l’élément le plus angoissant pour ce deuxième volet ?

Smaug, le dragon m’a donné des sueurs froides. Tout le monde me demandait à quoi il allait ressembler. Il y avait donc une pression énorme. Je voulais que le public le considère comme une personne et non comme un animal, un Hannibal Lecter à écailles.

Comment avez-vous décidé de son look ?

Je lui ai donné une apparence classique car il devait fasciner et effrayer à la fois… Il fallait qu’il semble énorme face à Bilbon comme un gros chat qui court après une souris. Benedict Cumberbatch a compris cela parce qu’il était fan de Smaug depuis que son père lui lisait l’histoire quand il était gamin.

Le personnage de Tauriel était aussi un défi…

Il était bon de féminiser un peu l’action car de nombreuses femmes apprécient ces films. Il semblait aussi une bonne idée de donner aux adolescentes un personnage auquel s’identifier. Sur la fin de sa vie, Tolkien lui-même reconnaissait que ses livres manquaient de filles.

Quand avez-vous décidé de laisser le spectateur en plein suspense à la fin du film ?

J’ai repensé à mes émotions à la fin de Star Wars : Episode V -L’empire contre-attaque quand j'ai compris qu'il faudrait attendre trois ans pour connaître la suite ! Avec moi, il n'y aura qu’une année à patienter avant de savoir ce qui arrive aux héros. Les spectateurs de séries  adorent ces « cliffhangers » qui font partie du jeu.

Le deuxième volet de Tintin est-il toujours d’actualité ?

Que le public européen se rassure, je ne lâche pas l’affaire et j’aurais même débuté avant si Le Hobbit ne m’avait pas monopolisé. On n’attend plus que moi et j’espère pouvoir commencer la motion capture l’an prochain…