Les châteaux hantés de Valeria Bruni Tedeschi

CINEMA L'actrice et réalisatrice puise dans ses souvenirs, à la fois magnifiques et douloureux, pour bâtir son dernier film, Un Château en Italie...

Stéphane Leblanc

— 

Sélection officielle du festival de Cannes 2013: Un château en Italie de Valeria Bruni Tedeschi
Sélection officielle du festival de Cannes 2013: Un château en Italie de Valeria Bruni Tedeschi — FESTIVAL DE CANNES

Sa propre mère, Marisa Borini, joue celle de son personnage dans son nouveau film Un Château en Italie. Et, comme dans la réalité, l’actrice et réalisatrice se frotte à mort de son frère. C’est aussi son ancien compagnon, Louis Garrel, qui joue son jeune amant. En revanche, nulle trace d’une sœur… C’est évidemment entre fiction et autofiction, mythes et réalités, que tournent les questions du nouveau film de Valeria Bruni Tedeschi.

Mise en danger

«Moi, je ne me les pose pas comme ça, nous confiait-elle à Cannes. Je bâtis mes histoires sur ce que je connais. Et je choisis mes acteurs non parce que ce sont des proches mais pour leur talent.» La force bien réelle du film vient de sa sincérité, du fait que Valéria Bruni Tedeschi, qui passe ses films à raconter sa vie, s’expose et se met en danger. «Il faut que ce soit un peu dangereux, ce travail, sinon quel intérêt ? En même temps, je pense que le danger vient moins d’un film que de la vie ». C’est elle qui le dit : son travail de réalisatrice l’« aide à vivre ». Et à dormir aussi: «Je dors mieux si j’ai bien travaillé. Je suis quelqu’un de très coincée dans la vie et le travail, c’est comme un jour de carnaval, on peut tout se permettre, ça apporte une grande joie et ça m’aide à me sentir libre.»

En toile de fond, Un Château en Italie raconte le destin d’une famille ruinée, la fin d’une époque, une maison familiale –ce château en Italie- que l’on vend avec les domestiques. «Comme dans La Cerisaie, de Tchékhov», l’auteur qui l’a révélée au théâtre il y a 30 ans, sous la direction de Patrice Chéreau. Les éléments autobiographiques qui parsèment le film ne lâchent pas. Et l’hommage involotaire au metteur en scène disparu tombe à pic.


UN CHATEAU EN ITALIE - Bande annonce par TheDailyMovies