Clive Owen dirigé par Guillaume Canet dans «Blood Ties»

CINEMA Clive Owen joue aux frères ennemis avec Billy Crudup dans «Blood Ties», thriller réalisé aux Etats-Unis par Guillaume Canet...

Caroline Vié

— 

Mars Films, 2013.

Clive Owen incarne un délinquant incapable de rentrer dans le droit chemin dans Blood Ties de Guillaume Canet. Le comédien britannique a raconté à 20 Minutes comment il avait vécu cette expérience américaine avec le réalisateur des Petits mouchoirs.

Etiez-vous familier avec le travail de Guillaume Canet avant Blood Ties ?

Je savais qu’il était le mari de Marion Cotillard ! Je n’avais jamais vu ses films et c’est Alfonso Cuaron qui m’a parlé de son boulot de cinéaste pour la première fois. Alfonso m’avait dirigé dans Les fils de l’homme et je lui fais donc une confiance absolue quand il me recommande quelqu’un !

Comment le scénario vous a-t-il touché ?

Guillaume Canet et moi nous sommes compris tout de suite dans la façon d’appréhender le script. J’ai trouvé cette histoire puissante parce qu’elle plonge profondément dans la vie d’une famille tout en jonglant avec les codes du thriller. C’est un scénario très riche et l’idée d’être entouré d’aussi grands acteurs a achevé de me convaincre.

Etait-ce un rôle difficile ?

J’ai dû travailler mon langage corporel pour qu’il corresponde à mon personnage d’ancien détenu comme aux tenues des années 70. Le plus gros boulot a néanmoins été d’essayer de gommer mon accent anglais pour être crédible dans les rues de Brooklyn.

Le fait que Guillaume Canet soit lui-même comédien a-t-il eu une influence sur sa façon de vous diriger ?

Absolument. On sent qu’il sait ce dont vous avez besoin pour donner le meilleur de vous même. Il trouve l’équilibre parfait entre le fait des directives précises et liberté. Je crois que seul un acteur peut comprendre à ce point la façon de mettre un autre acteur à l’aise.

Etiez-vous heureux de travailler avec Marion Cotillard ?

Oui car c’est une actrice épatante aussi professionnelle que généreuse. Le seul moment un peu gênant était une scène d’amour où je ne me sentais pas vraiment à mon aise d’avoir à la câliner devant Guillaume qui est à la fois le réalisateur du film et son compagnon! C’était vraiment embarrassant…

 

Il était une fois les liens du sang

Pour sa première réalisation aux Etats-Unis, Guillaume Canet revisite Les liens du sang de Jacques Maillot. Avec l’aide de James Gray (La nuit nous appartient), il signe un polar très sombre sur les rapports de deux frères l’un délinquant, l’autre flic. Des acteurs épatants (Marion Cotillard, James Caan, Billy Crudup et Clive Owen) sont les atouts de charme d’un film maladroit mais attachant, véritable déclaration d’amour à la ville de New York et au cinéma qu'elle a inspiré.