Laurent Lafitte prête sa voix pour «Turbo»

Caroline Vié

— 

Launrent Lafitte et Turbo
Launrent Lafitte et Turbo — 20th Century Fox/2013

On l’a vu dans la série  «Classe Mannequin» («Je me demande pourquoi on me parle encore de ça ?»), et à la Comédie-Française. Laurent Lafitte relève aujourd’hui un nouveau défi en prêtant sa voix à Turbo, l’escargot qui rêve de course automobile dans le dessin animé homonyme. Le comédien a confié à 20 Minutes ses sentiments sur cette première expérience de doublage…avant de confirmer qu'il ne présentera pas les César en 2014 pour cause d'emploi du temps trop chargé.

Fan d’animation

Cela faisait un moment que Laurent Lafitte avait envie de s'essayer au doublage d'un personnage d’animation. Normal: il adore le genre depuis son enfance et sa découverte de Bambi quand il était petit!

«J’ai l’impression que ce genre a grandi en même temps que moi ! Depuis quelques années, il existe différents niveaux de lecture pour que les adultes s’amusent. Il arrive qu’un film d’animation ne soit pas mémorable mais il n’est jamais totalement décevant car on y trouve toujours une incroyable créativité.»

Le choix de la voix

Pour obtenir le rôle, il a fallu que Laurent Lafitte fasse des essais envoyés chez DreamWorks pour validation. Ce n’est qu’ensuite que le comédien a pu découvrir le film et son personnage de gastéropode créé par Ryan Reynolds dans la version originale.

«Il a une voix assez passe-partout et j’imagine que c’est pour cela qu’on m’a choisi. Plus sérieusement, les possibilités d’appropriation du personnage sont limitées car la version française, très écrite, a été validée par le studio. On ne m’a laissé qu'une petite marge de manœuvre.»

Un exercice particulier

Laurent Lafitte a dû se montrer aussi rapide que le héros du film puisqu’il n’a disposé que d’une journée et quelques heures supplémentaires pour tout enregistrer dans un studio parisien.

«Ce n’est pas difficile, mais il s’agit d’un exercice particulier car on doit tout faire passer par la voix, un peu comme dans une pièce radiophonique. Il faut parfois accompagner la performance sonore par la gestuelle correspondante afin de trouver le bon ton.»

Le goût du doublage

Depuis Turbo, Laurent Lafitte a redonné de la voix pour doubler Duplicatha, l’esclave numide du Domaine des dieux, album d’Astérix porté à l’écran par Alexandre Astier.

«Je rêve aujourd’hui qu’on me donne un personnage de méchant avec une belle voix grave comme celle de Jeremy Irons qui double Scar dans la version originale du Roi Lion

Vive Turbo, l’escargot de compétition !

Turbo est un escargot qui a en sous la coquille ! Il suffit d’un accident pour qu’il concrétise son rêve le plus fou: pouvoir participer à une course automobile mythique avec de sérieuses chances de monter sur le podium. David Soren a donné un rythme échevelé à l’histoire de ce gastéropode craquant. On prend fait et cause pour Turbo que ce soit dans ses rapports avec ses copains ou quand il affronte des bolides sur le circuit. Il y a de l’humour et du suspense dans ces aventures menées pied au plancher…