L’Idaho ne veut pas tremper «La vie d’Adèle» dans l'alcool

J.M.

— 

Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux dans La Vie d'Adèle.
Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux dans La Vie d'Adèle. — ©WILD BUNCH ? QUAT?SOUS FILMS ? FRANCE 2 CINEMA ? SCOPE PICTURES ? RTBF ? VERTIGO

l y a au moins un des Etats des Etats-Unis qui ne verra pas La Palme d’or 2013, qui sort en salle le 25 octobre. Titré « Blue is the Warmest Color » (Le Bleu est la couleur la plus chaude)outre-Atlantique, du nom de la bande dessinée dont le film est adapté, La Vie d’Adèle aurait pu être diffusé dans le cinéma d’art essai de Boise. Mais il ne le sera pas, à révélé le journal local Boise Weekly mercredi dernier.

Le cinéma The Flicks ne le montrera pas en raison de lois strictes dans l’Idaho (Code 23-614). Ces lois autorisent la vente d’alcool dans les salles, dès lors qu’on n’y projette pas des films où sont représentés «des rapports sexuels simulés ou pas, la masturbation, la sodomie, le sexe oral» ou  encore des personnes « touchées et caressées sur la poitrine, les fesses, l’anus ou les parties génitales».

Interdit aux moins de 17 ans

«Ce n’est pas parce que nous sommes prudes», a donc justifié Carole Skinner, propriétaire de l’établissement, au Hollywood Reporter. Elle a ajouté qu’en raison de ces lois, le cinéma ne montrait jamais de films interdits aux moins de 17 ans. Shame de Steve McQueen, sur l’histoire d’un accro du sexe, était ainsi passé à la trappe.

Fin août, La Vie d’Adèle avait été interdit aux moins de 17 ans, par le comité de classification américain, la Motion Picture Association of America (MPAA), en raison de ses scènes de sexe entre les deux actrices Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux.