«La vie d'Adèle»: Adèle Exarchopoulos, la révélation

CINEMA Adèle Exarchopoulos est merveilleuse dans «La vie d'Adèle». Rencontre avec une jeune comédienne qui a su garder la tête sur les épaules malgré le battage médiatique...

Caroline Vié

— 

Adèle Exarchopoulos dans La vie d'Adèle
Adèle Exarchopoulos dans La vie d'Adèle — Wild Bunch, 2013.

Adèle Exarchopoulos est fatiguée et mais ça ne l’empêche pas de parler à toute vitesse. Depuis le Festival de Cannes, en mai dernier, l’héroïne de La vie d’Adèle a vu son existence s’emballer. «J’ai encore du mal à réaliser ce qui m’arrive, dit-elle. Quand nous tournions le film, nous nous doutions qu’il serait exceptionnel, mais rien ne nous préparait à un tel succès.» Eblouissante dans la peau d’une lesbienne découvrant l’amour dans les bras de Léa Seydoux, Adèle n’en revient toujours pas d’avoir partagé la Palme d’or avec le réalisateur Abdellatif Kechiche et sa partenaire. «Comme il n’y avait qu’un trophée, Adbel l’a gardé. Léa et moi attendons qu’on nous envoie les nôtres !»

Le choc des médias

Propulsée du jour au lendemain sous les projecteurs des médias, Adèle, 19 printemps, ne mâche pas ses morts à leur sujet. «J’en ai marre qu’on me demande si j’ai vraiment couché avec Léa devant la caméra et ce que j’ai fait de la prothèse sexuelle que je portais pendant les scènes de cul !» Elle se montre plus prolixe pour parler de son personnage. «Adèle est une fille comme moi. Elle est arrivée à l’âge où elle doit faire des choix. Je me sens proche d’elle et pas seulement parce que je l'ai incarnée» La comédienne fait le tour du monde avec le film et s’étonne des réactions spectateurs. «Aux Etats-Unis, les gens sont choqués et émoustillés alors qu’au Canada, les spectateurs se montrent plus ouverts d’esprit.»

L’après Adèle

Adèle Exarchopoulos serait prête à tourner une suite de La Vie d’Adèle si «l’histoire était à la hauteur», mais elle se prépare à incarner une jeune fille bègue dans M, le premier long-métrage mis en scène par Sara Forestier. «Je me sentirai sans doute à la fois vidée et soulagée quand le battage autour de La vie d’Adèle sera terminé, mais j'ai envie de passer à autre chose,» dit-elle avant de partir pour new York, Londres et Rome pour parler encore et toujours du film de Kechiche. «La vie d’Adèle aura changé la mienne en m’apprenant beaucoup sur mon métier et sur moi-même. Je me demande ce que me réserve l’avenir». On prédit un futur radieux à cette actrice lumineuse…