Au cinéma, quels seront les succès de demain

Caroline Vié

— 

A Deauville, le congrès de la Fédération des Cinémas
A Deauville, le congrès de la Fédération des Cinémas — Caroline Vié

2500 spectateurs et 255 extraits de films ou bandes-annonces présentées par 57 distributeurs: tels sont les chiffres impressionnants du 68ème congrès de la Fédération des Cinéma Français qui s’est achevé ce jeudi soir à Deauville. Pendant près de dix heures de projection, les exploitants des salles de cinéma ont pu découvrir de quoi seront faits leurs lendemains.

Un grand vainqueur et un outsider
 Les garçons et Guillaume à table!, adaptation par Guillaume Gallienne de sa pièce à succès, est le grand vainqueur à l’applaudimètre. «Je pense que ça peut créer la surprise. La bande-annonce est très attirante et beaucoup de spectateurs sont des fans de la pièce», dit Francis, directeur d’un multiplexe à Paris. Henri, de Clermont-Ferrand, se montre dubitatif, «Cela me semble un peu pointu pour mon public», explique-t-il. Il a été plus impressionné par la présentation de Victor Young Perez de Jacques Ouaniche, l'histoire d'un boxeur juif arabe au destin exceptionnel incarné par le champion Brahim Asloum. «La présentation d'Asloum m'a convaincu, insiste Bruno de Créteil. Il a du charisme et il a l'air bon acteur.»

Rire en temps de crise

Les comédies françaises étaient largement représentées avec, comme grand favori, toutes régions confondues, Supercondriaque de Dany Boon que le comique était venu présenter en compagnie de son complice Kad Merad. «Les gens ont envie de se changer les idées en temps de crise et les distributeurs s’engouffrent dans la brèche», explique Dorothy, exploitante à Chelles. L'animation est aussi très prisée. «En fait, déclare Bruno de Créteil, les films semblent pensés par tranches d’âge : enfants, adolescents et plus de quarante ans.» Reste à imaginer quel sera le grand succès fédérateur de ce nouveau semestre...