Le producteur Jerry Bruckheimer, l'acteur Armie Hammer et le réalisateur Gore Verbinski, à l'avant-première à Paris de Lone Ranger, le 24 juillet 2013.
Le producteur Jerry Bruckheimer, l'acteur Armie Hammer et le réalisateur Gore Verbinski, à l'avant-première à Paris de Lone Ranger, le 24 juillet 2013. — VILLARD/SIPA

Cinéma

Disney et Jerry Bruckheimer prennent leurs distances

CINEMA – Le producteur à succès Jerry Bruckheimer et le groupe Walt Disney ont indiqué qu’ils cessaient leur étroite collaboration…

La Walt Disney Company et le producteur américain Jerry Bruckheimer ont annoncé jeudi qu’ils mettaient fin au contrat qui les liait. Ce contrat qui permettait à Disney d’avoir un droit de regard sur les films du producteur ne sera pas renouvelé l’an prochain, indique Deadline. Mais les deux parties ont assuré qu’elles allaient continuer à travailler ensemble sur quelques projets, comme un troisième film d'aventures «Benjamin Gates»

Que les fans de Pirates des Caraïbes se rassurent. Jerry Bruckheimer continuera ce projet et le cinquième épisode de la saga verra bien le jour. Seulement, Disney a indiqué il y a une semaine que sa sortie, prévue aux Etats-Unis en juillet 2015, sera décalée, sans apporter de précision sur la date. Jerry Bruckheimer, lui, a fait part de son souhait de produire des «films plus matures».

Rien à voir avec le bide de «Lone Ranger»

Cette annonce fait suite aux mauvais scores au box-office de la dernière production de Bruckheimer. The Lone ranger, qui voyait à nouveau la collaboration de l’acteur Johnny Depp avec le réalisateur Gore Verbinski, avait coûté 250 millions de dollars. Mais aux Etats-Unis, le film a été plutôt boudé par dans les salles. Les pertes de Disney sur ce film ont été estimées à plus de 160 millions dollars. Mais sa séparation avec Disney n’est pas liée la déroute financière du film, a assuré Jerry Bruckheimer, au Hollywood Reporter.

Jerry Bruckheimer, 69 ans, est l’un des producteurs plus influents d’Hollywood. Son premier succès fut Flashdance en 1983. Un succès qui a perduré avec les films Le Flic de Beverly Hills, Top Gun, Jours de tonnerre, Armageddon… Pour la télévision, il lance et produit la série policière «Les Experts», l’un des programmes les plus regardés à travers le monde. Mais c’est surtout grâce à sa collaboration avec Disney (27 films en une vingtaine d'années) et  surtout la franchise Pirate des Caraïbes, lancée en 2003, qu’il devient l’un des producteurs les plus riches d’Hollywood. La franchise a effet rapporté au total plus de 5,4 milliards de dollars à Disney.