On craque pour Greta Gerwig et sa «Frances Ha»

CINEMA «Frances Ha», c'est l'occasion de découvrir une comédienne qui dépote. Greta Gerwig porte cette comédie doucement amère...

Caroline Vié

— 

 «France Ha» de Noah Baumbach avec Greta Gerwig.
 «France Ha» de Noah Baumbach avec Greta Gerwig. — Pine District

Rien ne va plus pour Frances Ha, héroïne du film de Noah Baumbach! Quand la colocataire de cette aspirante chorégraphe déménage, elle se retrouve comme deux ronds de flan. Le temps est venu pour elle de grandir et de se prendre en main. Ce n’est pas pour après-demain car tout s’en mêle pour lui faire perdre pied.

Chronique en noir et blanc

Frances, c’est Greta Gerwig, une comédienne qu’on avait déjà repérée dans Greenberg, le précédent film de Noah Baumbach et dans To Rome With Love de Woody Allen. New yorkaise jusqu’aux bouts des chaussons, cette blonde au charisme ravageur a coécrit le scénario de cette chronique en noir et blanc. On ne peut donc s’empêcher de penser qu’elle a mis beaucoup d’elle-même dans son personnage un brin paumé mais tellement attachant. Cette vision du monde des artistes évoluant dans la Grosse Pomme extirpe Frances Ha du panier des films indépendants américains.

On retient le courage de teigne nécessaire à l’héroïne pour s’accrocher à son rêve tout en gérant ses affaires de sous et de cœur. Point n’est besoin d’évoluer sur les planches de Broadway pour comprendre cette fille dont la fragilité constitue une force indestructible. On imagine assez bien Greta Gerwig, qui fut réellement danseuse à la ville, courir les castings avant de concrétiser son souhait de devenir une actrice reconnue. De ses expériences passées est né son succès actuel. La vie de cette Frances Ha enchanteresse désenchantée capable d’être aussi délicieuse qu’horripilante devient la nôtre pendant une heure et demie. En quittant la salle, on se dit qu’on aimerait la retrouver dans dix ans, histoire de savoir comment elle a chorégraphié sa vie au son de Modern Love de David Bowie.

Une star bien entourée

Greta Gerwig a carrément fait appel aux membres de sa famille pour apparaître dans le film dont une partie a été tournée à Sacramento, sa ville natale. Elle est aussi épaulée par des acteurs professionnels comme Mickey Sumner, la fille de Sting remarquée dans la série «Borgia», et par Adam Driver, l’un des héros de la série «Girls».