Brad Pitt déclare la «World War Z»

CINEMA si vous aimez les zombies et si vous appréciez Brad Pitt, «World War Z» est un film pour vous...

Caroline Vié

— 

 «World War Z» de Marc Forster avec Brad Pitt.
 «World War Z» de Marc Forster avec Brad Pitt. — Paramount Pictures

Il tape sur des zombies et c’est numéro un…
Brad Pitt est confronté à des monstres voraces et très très très nombreux dans World War Z. Arrivera-t-il à trouver la cause de cette épidémie redoutable et à l’enrayer tout en sauvant sa petite famille ? Marc Forster, réalisateur de Quantum of Solace, donne la réponse dans ce film d’action aux allures de superproduction horrifique dans laquelle Pitt lui-même s’est impliqué par le biais de sa société Plan B.

 Des zombies par milliers

Dès le début du film, on en prend plein la vue ! On n’avait jamais vu autant de morts-vivants déferler sur le pauvre monde en une masse compacte aux allures de fourmilière. Ces monstres-là ont de l’énergie et de l’appétit à revendre… Toute personne cherchant à comparer ce long-métrage au livre de Max Brooks (paru au Livre de Poche) qui l’a inspiré, risque de ressentir la cruelle morsure de la déception. En dehors du titre et de la thématique, les ressemblances entre le best-seller et le film ne sont pas légion. Qui cherche à déguster un blockbuster efficace sera en revanche à la fête. Forster connaît son affaire et sait comment faire peur sans trop tomber dans le gore qui tache. Si on est plus proche du film d’horreur récréatif à la façon de L’armée des morts (Zack Snyder, 2004) que de l’épouvante glaciale de La nuit des morts-vivants de George A. Romero (1968), l’ensemble tient la route et contient de beaux morceaux de grand spectacle. Il lui manque juste un soupçon d’ambition et un poil de rythme pour accéder au rang de réussite totale. On aurait aimé moins de retours à la famille du héros qui ralentissent l’action inutilement.