Comment Google a soutenu «Les Stagiaires», le film qui fait sa pub

Annabelle Laurent

— 

Owen Wilson, Vince Vaughn, "Les Stagiaires"
Owen Wilson, Vince Vaughn, "Les Stagiaires" — © Fox Deutschland

Agés d’une quarantaine d’années, Billy et Nick (incarnés par Vince Vaughn et Owen Wilson) ont été mis à la porte de leur entreprise. Ils décrochent un stage chez Google, où ils vont devoir prouver qu’ils ne sont pas complètement «has been». Voilà le pitch des «Stagiaires», sorti en salles ce mercredi 26 juin. Un film qui «prend des allures de pub pour Google, juge-t-on chez 20 Minutes. Un lieu épatant où tout le monde s’éclate comme dans une radio pirate façon Grand orchestre du Splendid». Et où est déployée, au cours des deux heures, toute la panoplie de la firme: Google+, Gmail, ou même la voiture sans conducteur et les lunettes à réalité augmentée. Quelle a été exactement l’implication de Google?

Pas de contribution au budget…

«Le film n’est pas une pub de deux heures pour Google», clament en chœur Shawn Levy, le réalisateur, et Vince Vaughn, à l’origine du film. C’est après être tombé sur un reportage consacré aux conditions de travail chez Google (élu «meilleur employeur» par le magazine Fortune en 2008) que Vince Vaughn avait souhaité en faire le cadre d’une comédie. «Google n’a pas contribué aux 58 millions de dollars de budget du film», affirme Shawn Levy.

… Mais un œil sur le scénario…

Et pour le scénario? «Google a eu son mot à dire sur la représentation de ses produits et de sa culture d’entreprise, mais n’a pas eu le "final cut". L’entreprise a uniquement fourni des conseils sur des éléments techniques», assurent Shawn Levy et Vince Vaughn.

La réaction de Google en avril 2011, quand Shawn Levy et Vince Vaughn les a approché, une fois le scénario écrit? «Je ne dirais pas qu’ils étaient réticents, mais ils étaient vraiment loin de nous supplier! (…) Google n’a pas besoin de moi! Ils m’ont dit "Faites quelque chose de drôle et généreux" (…)  A part ça ils ont été étonnamment cools et m’ont laissé faire le film que je voulais», raconte Shawn Levy.

Larry Page, le PDG de Google a de son côté expliqué s’être «impliqué dans le film parce que l’informatique a un problème de marketing. On a une image de nerds grincheux».

… Et un appui sur le tournage

Car au-delà de ce «mot à dire» sur sa représentation dans le film, Google a apporté son appui à la réalisation. En offrant le cadre de tournage, d’abord. Une partie du film a été tournée en studio à Atlanta, en Georgie, mais l’équipe a également tourné certaines scènes à Googleplex, le siège de Google à la Silicon Valley en Californie. Cinq jours de tournage sur le site qui n’ont pas été facturés à la production, affirme le Los Angeles Times.

Google a par ailleurs «prêté» à l’équipe une centaine de ses employés (dont Sergueï Brin, cofondateur de Google) pour qu’ils jouent aux figurants, et lui a laissé utiliser certains de ses produits comme ses fameuses voitures sans conducteur.