Liam Neeson accepte finalement «Taken 3» contre 20 millions d'euros

CINEMA L'acteur s’est laissé convaincre par un gros cachet pour reprendre son rôle de Bryan Mills...

A.L

— 

Liam Neeson dans Taken 2
Liam Neeson dans Taken 2 — © Shanna Lelia Besson

Avant même la sortie de Taken 2, Liam Neeson s’était montré peu enthousiaste au sujet d’une suite. L’interprète de Bryan Mills, un ancien agent de la CIA qui doit arracher sa fille des mains d'un gang spécialisé dans la traite des femmes, assurait: «Je ne vois pas quel scénario empêcherait les spectateurs de se dire: ‘Quoi? Elle a ENCORE été enlevée?»

Neeson avait ensuite confirmé qu’il ne reprendrait pas son rôle. Mais il fallait vraisemblablement lui parler argent. D’après Deadline, un Taken 3 serait en préparation et les studios Europacorp pilotés par Luc Besson seraient en train de conclure un contrat avec l’acteur de 61 ans, finalement convaincu par un cachet d’une valeur de 20 millions de dollars. Soit une belle augmentation par rapport aux 15 millions touchés pour Taken 2.

Pour Europacorp, difficile également de résister à sortir ce troisième volet, écrit par Robert Mark Kramen et Luc Besson. Le premier avait rapporté 226 millions de dollars pour un budget initial de 25 millions, et le second 376 millions de dollars pour un budget de 45 millions de dollars. Reste à convaincre Maggie Grace, la fille de Liam Neeson à l’écran et Famke Jassen, sa femme. Pour la mise en scène, «ne soyez pas étonner si Olivier Mégaton, le réalisateur du second volet, revient», pronostique Deadline.