Jamel Debbouze s'implique à fond dans «Né quelque part»

CINEMA Jamel Debbouze est étonnant en (presque) méchant dans «Né quelque part» de Mohamed Hamidi...

Caroline Vié

— 

Jamel Debbouze dans «Né quelque part».
Jamel Debbouze dans «Né quelque part». — Mars Distribution

Dans Né quelque part, Jamel Debbouze  incarne un type attachant mais pas toujours très sympa, qui embobine son cousin fraichement débarqué en Algérie. L’acteur a parlé à 20 Minutes de ce film qu’il a coproduit…

Pourquoi ce film vous tient-il tant à cœur ?

Il évoque toute une génération en décrivant comment un Français découvre soudain l’Algérie, le pays de son père et en vient à se poser des questions sur ses origines. J’espère que cette comédie balaiera beaucoup d’idées reçues sur les immigrés.

Qui est le personnage que vous incarnez ?

C’est un roublard qui rêve de la France comme d’une solution à tous ses soucis. Il en a une vision totalement fantasmée. J’aime l’idée que le film parlait de l’immigration et de ses enfants en montrant plusieurs visages.

Le cinéma peut-il changer les mentalités ?

Il peut inviter les gens à se poser des questions. Si mes fans vont voir ce film et en sortant avec l’envie de parler des problèmes qu’il pose, ce sera formidable. Je suis ravi que ma notoriété puisse servir à défendre des projets aussi ambitieux.

Vous sentez-vous une responsabilité ?

Bien sûr ! Bien que je trouve regrettable qu’il faille une star pour monter un film comme celui-ci, j’estime important de donner un coup de pouce à des mecs aussi talentueux que Tewfik Jallab et Mohamed Hamidi, fondateur du Bondy Blog, qui passe ici à la réalisation.

Avec la maturité, commencez-vous à vous prendre au sérieux ?

Vous rigolez ? Je ne peux pas m’empêcher de voir l’humour dans toutes les situations et de sortir de grosses conneries ! Cela me met parfois dans des situations embarrassantes, mais c’est plus fort que moi. J’ai 15 ans dans ma tête…

C’est pour cela que vous avez prêté votre voix pour le film Pixar, Monstres Academy ?

C’était surtout pour faire plaisir à mon fils et parce que je suis un fondu d’animation ! Je me suis bien éclaté !

 

Une comédie bien née

Quelle bonne surprise que ce Né quelque part. Mohamed Hamidi signe une comédie douce-amère sur l’itinéraire d’un jeune Français soudain amené à découvrir le village algérien dont est originaire sa famille. Extrêmement drôle dans sa description du bled et ses habitants, le film fait s’épanouir de nombreuses émotions. Le duo Jamel Debbouze-Tewfik Jallab porte cette chronique avec autant de dynamisme et que de sincérité en démontrant que le sourire n’est pas incompatible avec la réflexion…