Henry Cavill, le super héros de «Man of Steel»

Caroline Vié

— 

Henry Cavill le 21 avril 2009, à New York, lors d'une soirée Vanity Fair du Tribeca Film Festival
Henry Cavill le 21 avril 2009, à New York, lors d'une soirée Vanity Fair du Tribeca Film Festival — KRISTIN CALLAHAN / SIPA

Henry Cavill a passé son tour deux fois avant de se glisser dans le costume (très) moulant de Superman. Pressenti pour deux projets avortés (l’un impulsé par McG, l’autre par Brett Ratner) des aventures du justicier, il a enfin pris sa revanche avec Man of Steel, «Avec Zack, tout est allé assez vite. Quand il m’a appelé pour me dire que c’était moi, j’étais scié.» Le comédien remarqué dans la série Les Tudors  va voir sa carrière prendre un sérieux virage.

Justicier est son métier

«Quand je tombe sur les affiches de Man of Steel, je sais bien que c’est moi qui suis dessus mais je ressens comme un décalage. Il est encore peu tôt pour que je me rende compte de l’impact de Man of Steel sur ma vie.» En attendant de savoir s’il reprendra le rôle de Superman pour une suite, Cavill est parti interpréter un autre défenseur de la loi. Il sera Napoleon Solo dans The Men from U.N.C.L.E, adaptation de la série télévisée des années 60 Des agents très spéciaux que prépare Guy Ritchie.  Une nouvelle saga à mettre à son actif?