«Man of Steel», un Superman en acier trempé

CINEMA Zack Snyder offre à Superman un nouveau look et une nouvelle personalité, plus sombre que dans les derniers volets de la saga...

Caroline Vié

— 

Henry Cavill dans le costume de Superman, pendant le tournage de «Man of Steel», en août 2011
Henry Cavill dans le costume de Superman, pendant le tournage de «Man of Steel», en août 2011 — Warner Bros

Superman a pris un coup de jeune dans Man of Steel  qui vient de connaître une sortie triomphale outre-Atlantique! En revenant aux origines du héros, Zack Snyder (Watchmen) permet de mieux comprendre les motivations du justicier tout en dépoussiérant ses aventures. 20 Minutes s’est fait expliquer sa conception du mythe.

Revenir à l’essence du superhéros

Snyder a voulu éviter le second degré et l’humour des films de justiciers actuels pour retrouver le côté sérieux des aventures de Superman.

«Superman a été le premier superhéros. On peut dire qu’il est le fondateur de ce genre et je voulais renouer avec la dimension tragique d’un personnage solitaire exilé sur une planète où il est seul de son espèce et confronté à des pouvoirs qu’il ne comprend pas.»

Ne pas refuser la dimension christique du héros

Clark Kent/Superman a trente-trois ans au moment où son ennemi le général Zod (Michael Shannon) vient lui chercher des noises sur notre planète et ce n’est qu’un début…

«Fils d’un être supérieur, il possède des pouvoirs paranormaux et est prêt à se sacrifier pour l’humanité. Bien sûr qu’on pense à Jésus! C’est ce qui renforce la puissance dramaturgique de son histoire.»

Trouver l’acteur parfait

C’est après l’avoir vu et photographié dans sa loge vêtu d’une réplique du costume de Christopher Reeve pour Superman que le réalisateur a su qu’Henry Cavill allait être son Man of Steel.

«C’était une évidence, tout simplement. Cela allait bien au-delà de savoir jouer la comédie ou d’être crédible dans le rôle. Henry était fait pour porter le costume de Superman et cela ne s’explique pas. On aurait dit qu’Henry sortait des comics.»

Remettre le costume au goût du jour

C’est un choc mais ce Superman a enfin compris que les sous-vêtements s’enfilent AVANT de mettre son pantalon. Son petit ensemble en latex ou assimilé est fort seyant.

«Il débarque d’une planète extraterrestre qui maîtrise une technologie de pointe. Il me semblait qu’il fallait qu’il fallait revoir son look pour le rendre un peu plus cool et plus sexy...»

 

Super et héros à la fois...

Zack Snyder retrouve le souffle épique de 300 et de Watchmen pour Man of Steel. Entre heroic Fantasy et film de superhéros, sa relecture du mythe se révèle aussi intelligente que bienvenue. D'excellents seconds rôles (Russell Crowe et Kevin Costner en papas du héros) épaule la révélation Henry Cavill, justicier sculptural aussi convaincant quand il conte fleurette à Lois Lane (Amy Adams) que quand il fait le coup de poing contre des renégats de sa planète.