Filippetti dénonce le retrait des affiches de «L'inconnu du lac» à Versailles et Saint-Cloud

Anaëlle Grondin

— 

Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication.
Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication. — S. Ortola / 20 Minutes

 C’est «un acte de censure qui porte atteinte à la liberté de communication et d’expression». Aurélie Filippetti, la ministre de la Culture et de la Communication, critique vivement le retrait des affiches du film L’Inconnu du lac des panneaux promotionnels de Versailles (Yvelines) et de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine). Cette affiche, qui représente au premier plan le dessin d’un baiser entre deux hommes, «transpose, avec la liberté artistique qui doit être reconnue à tout créateur, le propos et l’ambiance du film», fait savoir Aurélie Filippetti par le biais d’un communiqué envoyé par le ministère de la Culture. Selon la ministre, «elle ne présente pas les risques pour l’ordre public qui pourraient justifier des mesures de restrictions par les autorités compétentes».

L’affiche crayonnée par l’artiste Tom de Pekin, dont on peut voir les dessins sur son Tumblr, aurait heurté la sensibilité de quelques badauds dans les deux communes. «On a été harcelés de coup de fils, de mails depuis jeudi dernier. Certains Clodoaldiens se sont déplacés en personne», a indiqué la mairie de Saint-Cloud à Rue89. Celle de Versailles a affirmé «comprendre que l’affiche puisse choquer un public qui se retrouve désarmé face à des affiches qui abordent la sexualité dans la rue.» 

Interrogée par 20 Minutes, la direction de la communication de JC Decaux a confirmé que les affiches ont été retirées «à la demande des municipalités»: «Nous sommes en contrat avec les villes et quand une mairie demande de désafficher, on désaffiche.»