Michel Ocelot : «L'actualité a été déterminante»

©2006 20 minutes

— 

Michel Ocelot, réalisateur d'Azur et Asmar.

L'actualité vous a-t-elle inspiré ?

L'animosité entre Orient et Occident ne date pas d'hier. L'effondrement des tours du World Trade Center et, plus tard, les émeutes en banlieue, ont simplement renforcé notre détermination à raconter notre histoire.

Azur et Asmar seront-ils aussi populaires que Kirikou ?

J'aimerais bien, mais je pense qu'ils toucheront un public un peu plus âgé. Et je me prépare à recevoir les réactions négatives des dévots chrétiens et musulmans. Je sais que les intolérants n'aiment pas la tolérance.

Reverrons-nous un jour Kirikou ?

Même si on me le demande souvent, je ne pense pas refaire de film sur lui avant longtemps. Je supervise des contes dont il est le héros ainsi qu'une comédie musicale qui reprendra la trame du premier film pour Noël 2007 au Casino de Paris. Ce petit bonhomme est plus fort que moi...

Recueilli par Caroline Vié